Immobilier : la startup Archidvisor lève 1,2 million d'euros

 |   |  291  mots
L'équipe d'Archidvisor à Bordeaux
L'équipe d'Archidvisor à Bordeaux (Crédits : Rodolphe Escher photographe)
Grâce à cette levée de fonds, la jeune pousse, qui met en relations clients et architectes, va pouvoir recruter et passer à 1.000 projets mensuels tout en s'entourant d'autres corps de métiers.

Chaque jour, des architectes s'invitent dans la tech. Aujourd'hui, c'est Archidvisor qui lève 1,2 millions d'euros auprès du fonds d'investissement Side Capital, de l'accélérateur de startup Héméra et de fonds publics.

« J'ai été séduit par l'équipe, le projet et les perspectives d'Archidvisor. Je suis fier que Side Capital accompagne la croissance de cette startup qui deviendra sans nul doute incontournable dans ce secteur en pleine mutation, a déclaré Renaud Guillerm, managing partner. »

La jeune pousse, créée en 2016 à Bordeaux, met en relation tout client, particulier ou professionnel, souhaitant faire appel à un architecte, mais ne sachant en choisir un, se tourne vers la plateforme qui lui donne une liste de spécialistes selon, notamment, des critères budgétaires et géographiques. Libre ensuite au client de contacter, ou non, les architectes sélectionnés qui, eux-mêmes, rencontrent, ou non, le demandeur.

1.000 projets par mois d'ici à fin 2019

Aujourd'hui, Archidvisor, qui a signé en juillet dernier un partenariat avec le Conseil national de l'Ordre des architectes, recense 1.400 architectes sur son site, qui lui versent 7 % du contrat signé. Elle accompagne également 250 porteurs de projets par mois et, grâce à cette levée de fonds, entend atteindre voire dépasser le cap symbolique des 1.000 d'ici à la fin 2019.

« Nous voulons continuer à démocratiser le recours à l'architecte. Pour cela, nous allons développer des outils et des moyens de communication, annonce son CEO Adrien Martin. De même, nous voulons accompagner nos clients jusqu'au bout de leur projet pour ne pas qu'ils se sentent abandonnés. »

La startup, qui va recruter 2 à 6 personnes supplémentaires en 2019, veut également se rapprocher des autres professionnels du secteur, comme les artisans du BTP, et nouer des partenariats financiers, notamment avec les assureurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :