La Covid fait-elle bouger les fondations de l'immobilier ?

 |  | 667 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
RETROSPECTIVES 2020. Avec la pandémie, les confinements ont impacté tous les secteurs : l’immobilier n’y échappe pas. Comment cette crise sanitaire agit-elle sur le marché ? Quelles seront les conséquences pour les foncières et les promoteurs immobiliers ? Doit-on craindre une récession sur le long terme ?...

La Covid-19 va-t-elle accélérer la transformation
de bureaux en logements ?

C'est l'un des objectifs affichés par le projet de loi sur l'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (Élan): faciliter la transformation de bureaux en logements. Avant même de présenter le texte en Conseil des ministres, Julien Denormandie, alors ministre de la Ville et du Logement, réunit, à la Chambre de commerce et d'industrie de Paris Ile-de-France, dix foncières et promoteurs: Bouygues Immobilier, Compagnie de Phalsbourg, EmerigeGecinaIcadeKaufman & BroadLa FrançaiseNovaxia, Spie Batignolles et Vinci Immobilier. Tous paraphent alors une charte visant à trouver 500.000 m² de bureaux d'ici à 2020 et à les transformer en 5.000 à 10.000 logements d'ici à 2022...

Lire l'intégralité de l'article : La Covid-19 va-t-elle accélérer la transformation de bureaux en logements ?

Le grand exode des Français vers les villes moyennes ?

A-t-il eu raison avant tout le monde ? "Les villes moyennes seront les nouvelles centralités, car c'est là où veulent vivre les Français". Ainsi prophétisait à La Tribune le maire (Divers droite) de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin, le 28 janvier dernier. "Avec les nouvelles technologies, on peut y mettre toutes les facilités des grandes villes : les services publics comme les équipements privés", s'enthousiasmait-il encore...

Lire l'intégralité de l'article : Le grand exode des Français vers les villes moyennes ?

Rouen

Malgré la crise, les professionnels de l'immobilier "confiants" dans l'avenir

Un poids lourd de l'économie française. Avec 2,2 millions d'emplois et près de 11% du PIB, la filière de l'immobilier et de la ville pèse plus que les industries automobile et agroalimentaire. Malgré le coup d'arrêt brutal subi en 2020, du fait de la crise économique et sanitaire et du décalage des élections municipales, "les professionnels sont plutôt confiants dans l'avenir", révèle, pour La Tribune, Christophe Lasnier, directeur Real Estate & Future Cities chez EY Consulting...

Lire l'intégralité de l'article : Malgré la crise, les professionnels de l'immobilier "confiants" dans l'avenir

Investissement locatif :
la location longue durée va-t-elle détrôner Airbnb ?

D'après les professionnels du secteur, la location longue durée suscite, de nouveau, l'intérêt des propriétaires, simples bailleurs ou investisseurs locatifs. Un mouvement encouragé par une décision récente de la Cour de justice de l'Union européenne donnant raison à la Ville de Paris dans sa lutte contre Airbnb.

Un lit superposé dans un studio. Deux fois deux lits jumeaux dans un deux-pièces. À Paris, les annonces pour ces biens très recherchés à la location comme à la vente se sont multipliés au lendemain du premier confinement. Plutôt que de recourir aux plateformes de location en ligne, les propriétaires, simples bailleurs ou investisseurs locatifs, privilégieraient-ils désormais la sécurité de la location longue durée ?...

Lire l'intégralité de l'article : Investissement locatif : la location longue durée va-t-elle détrôner Airbnb ?

Airbnb s'introduira en bourse a 68 dollars, au-dela de son objectif

Crédit immobilier : une réunion sous tension à la Banque de France

Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) doit se prononcer jeudi 17 décembre sur la suite à donner à ses recommandations de décembre 2019 qui ont durci les conditions d'octroi de crédit immobilier. Certaines banques, les courtiers et les professionnels de l'immobilier espèrent des assouplissements, au moins pour les primo-accédants. Mais la Banque de France campe sur des positions dures...

Lire l'intégralité de l'article : Crédit immobilier : une réunion sous tension à la Banque de France

« Cette crise se révèle comme un accélérateur de tendances »

Klépierre, qui revendique le leadership français et européen en matière de centres commerciaux, a été bousculé sur les marchés en 2020. Pour le directeur général France du groupe, Barthélémy Doat, la crise sanitaire et économique consolide néanmoins leur stratégie de s'implanter dans les principales métropoles européennes...

Lire l'intégralité de l'article : « Cette crise se révèle comme un accélérateur de tendances »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2020 à 13:03 :
Rien ne peut faire bouger la spéculation immobilière, pas même tout ces salariés qui les enrichissent pourtant mais dormant de plus en plus nombreux dans leurs bagnoles.

Tout va bien, les zombies ont le pouvoir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :