EXCLUSIF Pfizer réorganise sa filiale française

 |  | 343 mots
Après le rachat de Wyeth, les directions de deux entités suppriment "près de 200 postes" mais affirment que le nombre de postes "pourvus" va augmenter.

Dans le cadre d?un comité d?entreprise extraordinaire convoqué ce mercredi matin, les directions de Pfizer SAS, Wyeth Pharmaceuticals France et Fort Dodge Santé animale ont présenté aux représentants du personnel leur projet de réorganisation des deux entités dans l?Hexagone.

"Notre projet n?aura pas d?impact négatif sur le nombre total de postes. Nous supprimons près de 200 postes, essentiellement dans les fonctions support. Mais il s?agit pour l?essentiel de postes vacants ou pour lesquels nous proposerons des modifications de fonction aux personnes concernées. Nous espérons limiter au maximum les départs suite à ces annonces", précise à La Tribune la présidente de Pfizer France, Emmanuelle Quilès, qui envisage "un plan ciblé de départs volontaires". "Les effectifs totaux passeraient de 1359 à 1386 postes pourvus", précise Pfizer dans un communiqué, soit 27 postes supplémentaires.

De leurs côtés, tout en reconnaissant qu?ils "s?attendaient à pire", les syndicats restent circonspects. "Mes calculs font état de 113 suppressions de postes. Le principal problème se pose pour les équipes de Fort Dodge [activités de santé animale de Wyeth, ndlr], à Tours, qui emploient 59 personnes et dont le siège va être purement et simplement fermé", explique Bruno Devouge, délégué FO chez Pfizer.

Cette réorganisation, qui fait suite au rachat en octobre 2009 de Wyeth par Pfizer, ne concerne que les fonctions support des deux entités (finances, RH, juridique...) et les activités commerciales (visiteurs médicaux sur le terrain et au siège) en santé humaine et santé animale. Ni les trois sites de production de Pfizer en France (970 salariés) ni la recherche et développement ne sont pour l?instant concernés, précisent les dirigeants. Quant au siège du nouveau groupe, il sera comme prévu installé dans les locaux de Pfizer France, dans le 14e arrondissement de Paris. "Mais cela se fera progressivement car le bail de Wyeth pour son siège de la Défense court jusqu?en 2013", précise Emmanuelle Quilès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :