BASF achète Cognis pour 3,1 milliards d'euros

 |   |  309  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le géant allemand de la chimie annonce ce mercredi le rachat de Cognis, pour 3,1 milliards d'euros.

L'allemand BASF, numéro un mondial de la chimie, a annoncé ce mercredi le rachat du fabricant d'additifs pour cosmétiques et détergents Cognis, une opération de 3,1 milliards d'euros au total dette et pensions comprises. BASF versera à Permira et Goldman Sachs Partners, propriétaires de Cognis, 700 millions d'euros correspondant au prix d'achat des fonds propres. BASF a précisé que l'opération serait sans doute finalisée en novembre 2010 au plus tard.

"Nous renforçons notre portefeuille avec des activités cycliques et solides et développons notre position de numéro un mondial de la chimie", a déclaré le président du directoire de BASF, Jürgen Hambrecht.

Les activité relatives au plastique et aux produits chimiques, coeurs de métier de BASF, ont pour principaux débouchés des secteurs durement frappés par la crise, comme l'automobile ou la construction.

Interrogé par Reuters, Peter Spengler, analyste chez DZ Bank, juge favorablement cette opération: "le prix semble raisonnable. Et c'est tout un art de réussir à mettre la main sur les quelques actifs intéressants du marché. BASF se distingue par sa capacité à adopter de nouveaux segments pour développer des activités moins cycliques et plus adaptées aux besoins des clients."

Permira et Goldman Sachs Capital Partners, qui avait acheté Cognis en 2001 au fabricant allemand de détergents Henkel pour 1,4 milliard d'euros, avaient rejeté en 2006 et 2008 des offres de reprise de Cognis en les jugeant trop basses.

Jürgen Hambrecht, qui s'était montré plus pessimiste que ses pairs pendant la récession, s'est déclaré confiant quant aux perspectives de BASF. Au début du mois, il avait estimé que le chiffre d'affaires annuel de BASF devrait croître de plus de 75% pour atteindre 90 milliards d'euros d'ici 2020, grâce à des acquisitions et au développement de ses principales activités.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :