Près de 600 visiteurs médicaux de Sanofi menacés

 |   |  183  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La réorganisation des activités françaises du groupe pharmaceutique Sanofi-Aventis devrait se traduire par la suppression d'un quart des visiteurs médicaux.

"Nous venons de présenter lors d'un comité d'entreprise exceptionnel un projet de réorganisation qui envisage la suppression de 575 emplois chez Sanofi-Aventis France dans les opérations commerciales", a déclaré ce lundi à l'Agence France Presse Nicolas Cartier, directeur général de Sanofi en France. Plus d'un quart des visiteurs médicaux sont ainsi menacés (497 sur 1.860), comme 78 salariés de la filiale commerciale.

Pour justifier cette décision que le groupe souhaite effective d'ici le printemps prochain, Nicolas Cartier invoque des "changements assez profonds de notre métier" notamment liés à la perte des brevets sur de nombreux médicaments. "Avant, explique-t-il, on avait des médicaments qui traitaient des pathologies très fréquentes, prises en charge par des dizaines de milliers de médecins généralistes pour lesquels nous avions besoin de milliers de visiteurs médicaux; à l'avenir, on sera sur des maladies plus pointues, prises en charge le plus souvent par des spécialistes ou à l'hôpital".

Mesures d'âge, accompagnement et reconversion des salariés seront proposés dans le cadre de cette réorganisation. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2010 à 16:06 :
Avec tous ces bénéfices que la société à fait en 2009... c'est ultime! Les entreprises ne servent plus à créer des emplois, mais à cumuler des fortunes à en perdre la raison...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :