Sanofi perd sa première place à la Bourse de Paris

Le groupe pharmaceutique perd 7% à la Bourse de Paris en raison de mauvaises perspectives de son activité antidiabétique. Les bonnes performances de son concurrent Novartis créent un contraste saisissant.
Nabil Bourassi
Sanofi voit sa branche antidiabétique en grande difficulté.
Sanofi voit sa branche antidiabétique en grande difficulté. (Crédits : DR)

La sanction est lourde... Le titre Sanofi dévisse de 7% dans les premiers échanges mardi matin, sur un marché en hausse (+0,6% pour le Cac 40). Les marchés ont été déçus par les résultats du troisième trimestre du laboratoire pharmaceutique. Le bénéfice net est ressorti à 1,935 milliard d'euros soit une hausse de 7,8%. Ce chiffre se situe en-dessous du consensus qui tablait sur 1,969 milliard d'euros. Le bénéfice par action s'établit à 1,47 euro contre 1,48 euro attendu par les investisseurs. Autrement dit, il s'agit d'une contre-performance très relative compte tenu de la lourdeur de la sanction. Cette baisse déclasse Sanofi de sa position de première capitalisation de la Bourse de Paris au profit de Total. Le groupe pétrolier qui gagne 2% ce matin vaut désormais 107 milliards d'euros, tandis que Sanofi ne vaut plus "que" 103 milliards d'euros.

Le diabète ralentit fortement

En réalité, les marchés sont inquiets des mauvaises performances de la branche antidiabétique du groupe qui correspond à 20% des ventes du groupe. Les ventes de cette activité dont le Lantus est le médicament vedette, ont augmenté de 8,3% au troisième trimestre après une hausse de 16% au deuxième trimestre. Et le groupe indique que ce ralentissement devrait durer jusqu'à l'année prochaine.

"Nous avons récemment constaté un environnement plus difficile en termes de prix sur le marché du diabète aux Etats-Unis qui aura un impact sur nos ventes diabète au cours de 2015", a reconnu Christopher Viehbacher, directeur général de Sanofi cité par Reuters.

Novartis bat le consensus

Le titre Sanofi souffre également d'une comparaison défavorable avec son concurrent suisse Novartis qui a, lui, publié des résultats qui se sont inscrits au-dessus du consensus. Le bénéfice net a atteint 3,24 milliards de dollars (2,55 milliards d'euros) au troisième trimestre, soit une hausse de 45% sur un an. Il est ainsi nettement au-dessus des anticipations des analystes consultées par Reuters dont le consensus s'établissait à 2,49 milliards de dollars. Il faut toutefois prendre en compte le produit de la vente de sa participation dans Idenix Pharmaceuticals qui a rapporté 800 millions de dollars.

Cette vente permet de relativiser la performance du laboratoire. Le chiffre d'affaires est en effet ressorti à 14,7 milliards de dollars, soit une progression de 4%, quasiment en ligne avec les attentes (14,54 milliards).

Nabil Bourassi

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.