Aux États-Unis, le laboratoire Novartis risque une amende de plus de 3 milliards de dollars

 |   |  242  mots
Les autorités réclament des dommages représentant trois fois les remboursements.
Les autorités réclament des dommages représentant trois fois les remboursements. (Crédits : © Arnd Wiegmann / Reuters)
Les États-Unis reprochent au groupe pharmaceutique d'avoir incité des chaînes de pharmacie à recommander ses médicaments lorsque des patients venaient remplir leur ordonnance, en échange de promotions ou de primes à la performance.

Les autorités américaines, qui accusent le géant pharmaceutique suisse Novartis d'avoir versé des pots-de-vins pour doper les commandes de ses médicaments Exjade et Myfortic, réclament jusqu'à 3,3 milliards de dollars d'amende (2,98 milliards d'euros), selon un document consulté par l'AFP mercredi 1er.

Les États-Unis reprochent à Novartis d'avoir incité des chaînes de pharmacie à recommander ses médicaments lorsque des patients venaient remplir leur ordonnance ou lorsqu'il était temps de les renouveler, en échange de promotions ou de primes à la performance.

Dans le document, les autorités soulignent que Novartis estime juste avoir proposé des ristournes légitimes et légaux pour ses médicaments Exjade, destiné à faire baisser le taux de fer dans le sang, et Myfortic, destiné à lutter contre le rejet d'organe chez les patients ayant bénéficié d'une greffe de rein.

Jusqu'à 11.000 dollars d'amende par prescription frauduleuse

Dans un document judiciaire déposé devant un tribunal de New York lundi, les autorités détaillent avoir recensé 126.802 prescriptions d'Exjade soumises à l'État par des pharmacies et remboursées à hauteur de 493 millions de dollars ainsi que 39.209 prescriptions de Myfortic remboursées à hauteur de 15 millions de dollars.

Estimant que ce système de rabais a porté préjudice aux systèmes fédéraux américains d'assurance maladie Medicare et Medicaid, les autorités réclament des dommages représentant trois fois les remboursements ainsi qu'une amende pouvant s'élever jusqu'à 11.000 dollars pour chaque prescription frauduleuse.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/07/2015 à 20:42 :
Après les banques et un petit détour par le secteur pétrolier (BP), les USA continuent à remplir leurs caisses. C'est ce qu'on appelle la stabilité juridique.
a écrit le 02/07/2015 à 8:45 :
Le secteur le plus cartélisé et le plus coûteux de l'économie US mériterait bien que l'Oncle Sam décide un jour de le mettre au pas plutôt que de sanctuariser ses pratiques grâce aux dernières lois votées. Aller chercher les entreprises étrangères sans s'occuper des siennes devient un sport pour l'administration US qui devrait nous alerter quant au monde post Traité Transatlantique. Et pour ceux qui viendraient parler des actions en justice néanmoins entreprises contre des sociétés US par le gouvernement américain, qu'ils y regardent à deux fois. Il s'agit dans la très grande majorité de soustraire le dossier à un traitement judiciaire approprié grâce aux fameux deals, dont la non reconnaissance des torts lors des tractations, interdisant de fait par la suite toute autre action, y compris depuis l'étranger en raison de la force de la chose jugée et de la règle de double jeopardy.
a écrit le 01/07/2015 à 22:11 :
Pourquoi les ricains en veulent autant aux suisses ? Des gens honnêtes comme tout et dont la probité illumine l'Europe depuis que neutre, ils ont décidés de piquer l'argent de tout le monde. Incompréhensible...
Réponse de le 01/07/2015 à 23:29 :
Arrêtez de dire "les suisses"! Confondre les citoyens suisses avec les multinationales c'est insultant et cela n'a rien a voir avec la réalité. C'est comme si l'on s'en prenait aux citoyens français lorsqu'on évoque les amendes pour corruption infligées à Alstom aux USA. Votre commentaire est stupide, il est triste de lire aussi souvent des clichés insultants à propos des suisses sur les sites des journaux français.
a écrit le 01/07/2015 à 21:15 :
ha on me dit que les écoutes ont été fructueuses on va remplir les caisses us !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :