Diagnostics : Roche se diversifie pour maintenir sa croissance dans un marché français difficile

 |   |  545  mots
Pour le moment, les solutions de séquençage ne représentent que 0,5% du chiffre d'affaires de Roche Diagnostics France.
Pour le moment, les solutions de séquençage ne représentent que 0,5% du chiffre d'affaires de Roche Diagnostics France. (Crédits : © Ruben Sprich / Reuters)
Roche Diagnostics France s'inquiète d'un marché français qui stagne après des années dans le rouge, en raison de la concentration des laboratoires d'analyse. Le groupe va lancer des diagnostics dans l'hématologie, l'hémostase et accélérer dans le séquençage ADN pour rester dans le vert.

Roche, numéro 3 mondial dans la pharmacie est avant tout connu pour sa division pharmaceutique, qui représente une part écrasante de son chiffre d'affaires. Mais il compte de plus en plus sur sa deuxième division, la division diagnostics, qui représente aujourd'hui un peu plus de 20% des revenus du groupe. Cette dernière atteint 6% de croissance par an, contre 5% pour l'ensemble des activités du groupe en 2015, en résultat consolidé.

Dans l'Hexagone, Roche diagnostics refuse de dévoiler son chiffre d'affaires et son évolution, mais Bertrand Le Bert, président de la division France se montre inquiet, sous-entendant que la croissance dans le pays est plus faible que la moyenne.

"Les remboursements diminuent, les clients (notamment les laboratoires d'analyses qui connaissent une phase de concentration, NDLR) sont de plus en plus gros, et donc plus forts dans les négociations sur les prix", a-t-il estimé, mardi 21 juin.

Les chiffres publiés dans le rapport 2015 du Syndicat de l'industrie du diagnostic in vitro (Sidiv) donnent en partie raison au président de Roche Diagnostics France, mais nuancent ses propos. Les remboursements ont diminué entre 2010 et 2012 puis ont connu une légère remontée des remboursements (+1,6 en 2013 et +0,5% en 2014). Le marché des diagnostics dans les laboratoires de biologie médicale entre 2010 et 2015 est régulièrement dans le rouge. Après trois années de baisse entre 2012 et 2014 (0,3 à 0,4% de baisse annuelle), il a stagné en 2015 (+0,1% à 1,4 milliard d'euros).

Lancement dans l'hématologie et l'hémostase

Le géant suisse mise sur la diversification et sur une accélération de ses innovations pour rester dans le vert. Actuellement, l'activité de Roche Diagnostics France se divise en trois : une activité dans histopathologie (diagnostic faits sur des prélèvement de tissus), dans le séquençage pour décrypter l'ADN, et la biologie moléculaire et des examens classiques de biologie médicale (sang,...). Le suisse compte rester actif sur cette dernière activité qui représente encore 78,7% du chiffre d'affaires de Roche Diagnostics France, explique Bertrand Le Bert.

Mais la division va également se diversifier. Elle compte se lancer dans les diagnostics dans l'hématologie (maladies concernant le sang, grâce une technologie d'analyses d'images que Roche va présenter en fin d'année). "C'est un premier pas dans un domaine où nous ne sommes pas présents aujourd'hui", lance Bertrand Le Bert. En 2017, Roche va également se lancer dans le diagnostic de l'hémostase.

Le séquençage ADN : de faibles revenus mais une importance grandissante

En outre, le groupe, espère que ses appareils de séquençage ADN qui n'ont pas le marquage CE l'aient rapidement,"espérant une entrée du séquençage dans diagnostic standardisé, pour développer ce secteur". Il va par ailleurs commercialiser en 2017 le SMRT, un nouvel appareil de séquençage censé avoir plus de fonctionnalités et regroupé les étapes de pré-séquençages, ce que ne feraient pas les appareils actuels.

"Le séquençage a un rôle important orientant dans le choix de traitement dans la cancérologie", explique Bertrand Le Bert. Il y a toutefois du chemin à faire. Pour le moment, les solutions de séquençage ne représentent que 0,5% du chiffre d'affaires de Roche Diagnostics France...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :