Grippe : Sanofi fait le pari de l'intelligence artificielle

 |   |  382  mots
Lors de  saison 2016-2017, plus de 14.000 décès liés à la grippe ont été recensés en France.
Lors de saison 2016-2017, plus de 14.000 décès liés à la grippe ont été recensés en France. (Crédits : Reuters)
Le laboratoire français va s'appuyer sur la plateforme de la société américaine de Berg, capable de trouver les biomarqueurs de la grippe. Sanofi espère ainsi améliorer ses vaccins en anticipant les mutations des virus.

Après avoir racheté Protein Sciences en août, Sanofi continue à renforcer ses activités dans la lutte contre la grippe. Le laboratoire pharmaceutique français s'est associé à la  biotech américaine Berg pour améliorer l'efficacité de ses futurs vaccins contre la grippe.

La société américaine va utiliser sa plateforme Interrogative Biology pour analyser des échantillons qui seront fournis par Sanofi et Berg elle-même. À partir d'un seul échantillon, la plateforme peut produire des milliards de données, notamment autour du génome, du protéome (ensemble de protéines), du lipidome (ensemble d'acides gras) et du métabolome (ensemble d'hormones) du patient, assure la société américaine. L'intelligence artificielle de Berg va ensuite compiler et analyser l'ensemble des données, et établir l'activité des systèmes biologiques du patient afin de trouver les biomarqueurs des virus de la grippe, c'est-à-dire des molécules ou cellules, dont la présence ou la quantité abondante, signifie un statut physiologique).

Le but de Sanofi , leader dans le marché des vaccins contre la grippe -il dit avoir distribué 40% des vaccins contre la grippe en 2016- est de mieux cibler les populations et anticiper les évolutions de la grippe en rendant ses vaccins efficaces pour plus de souches sur plusieurs saisons.

Un virus en mutation continue

Comme le rappel l'Inserm, "les virus de la grippe se modifient en permanence", avec "l'apparition incessante de nouvelles souches."  Résultat:chaque année "la composition des vaccins est modifiée", explique le centre de prévention des maladies (CDC)

Cela perturbe fortement l'efficacité des vaccins contre la grippe. En France en 2016, lors d'une forte épidémie de grippe, la campagne vaccinale a été efficace chez 26% de la population à risque (bébés, personnes âgées, femmes enceintes, en particulier). Et le bilan a été lourd avec plus de 14.000 décès liés à la grippe pour la seule saison 2016-2017, selon les données de Santé publique France. L'institution déplorait d'ailleurs la "faible efficacité du vaccin cette saison". Du côté des États-Unis, le centre de prévention des maladies (CDC) compte jusqu'à plusieurs dizaines de milliers de décès par saison grippale.En outre, plus de 200.000 personnes ont été hospitalisées lors de la précédente épidémie de grippe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :