Quelles nouvelles possibilités pour Amazon dans la santé ?

 |   |  367  mots
Amazon cherche encore à diversifier ses activités pour se doter de nouveaux relais de croissance.
Amazon cherche encore à diversifier ses activités pour se doter de nouveaux relais de croissance. (Crédits : Carlos Jasso)
Les rumeurs d'une arrivée d'Amazon dans le marché des médicaments prescrits se font persistantes. Goldman Sachs a exposé dans une note plusieurs scénarios d'une accélération du géant américain dans la santé, du plus au moins viable.

Amazon fournit déjà des médicaments sans ordonnance et des dispositifs médicaux. Mais la société lorgne désormais le marché des traitements prescrits, selon la presse américaine. A ce titre, des analystes de Goldman Sachs ont publié une note établissant plusieurs scénarios d'accélération d'Amazon dans le marché de la santé.

Devenir acteur dans la chaîne d'approvisionnement de médicaments, c'est-à-dire intermédiaire entre le laboratoire pharmaceutique et les pharmacies ou professionnels de santé. Selon Goldman Sachs, il s'agit de la piste la plus viable pour Amazon. Du moins si le géant américain s'associe à l'une des quelques sociétés investies dans ce marché représentant 125 milliards de dollars par an. Les relations complexes et opaques entre les assureurs, les fabricants de médicaments et les fournisseurs de médicament rendent l'accès à ce marché difficile pour un nouvel entrant esseulé. Outre les revenus qui pourraient être issus du partenariat, cela pourrait permettre au numéro un mondial du commerce en ligne d'accéder aux données des clients.

Santé connectée, pharmacie en ligne...

Le groupe dirigé par Jeff Bezos pourrait également créer une pharmacie en ligne - une piste moyennement viable pour les analystes de la banque -, ou devenir à la fois intermédiaire et pharmacien en ligne.  Amazon pourrait toutefois tirer son épingle du jeu grâce à sa présence massive sur le marché des ventes en ligne, et des capacité de baisser les dépenses des patients grâce à un processus plus efficace de livraison de médicaments. Reste un important défi à relever : Amazon devrait convaincre un public plus âgé que celui dont il dispose. Les seniors sont les plus demandeurs en médicaments prescrits, en raison d'une plus forte prévalence des maladies chroniques (cancer, diabète,...) chez ces derniers.

Dernière piste de développement, moins évidente selon Goldman Sachs : une entrée dans le marché de la  santé connectée, dans lequel Amazon créerait ou rachèterait des systèmes de télémédecine. Il pourrait également concevoir des appareils connectés pour améliorer le suivi des patients, à l'instar de nombreux industriels du médicament.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :