Sanofi retente sa chance face à AstraZeneca pour s'emparer de Medivation

 |   |  508  mots
L'oncologie représente environ 4% de revenus totaux de Sanofi à 1,5 milliard d'euros en 2015
L'oncologie représente environ 4% de revenus totaux de Sanofi à 1,5 milliard d'euros en 2015 (Crédits : © Robert Pratta / Reuters)
Après un échec, Sanofi lance une nouvelle offre valorisant la société américaine spécialisée dans l'oncologie à plus de 9 milliards de dollars. Cette acquisition serait primordiale pour le groupe français qui espère "rebâtir sa position en oncologie". Mais son principal concurrent, AstraZeneca, demeure très intéressé par Medivation.

Publié le 28/04/2016 à 12:12. Mis à jour le 28/04/2016 à 17:00.

Sanofi avait approché le laboratoire américain Medivation et tenté une première proposition. Celle-ci avait été rejetée car jugée pas assez généreuse par ce dernier, selon Bloomberg. Jeudi, le géant pharmaceutique français repart à l'attaque et formule une nouvelle offre pour mettre la main sur cette société spécialisée dans l'oncologie, et notamment dans les traitements contre les cancers de la prostate. Medivation a confirmé dans un communiqué avoir reçu une offre de rachat "non sollicitée et non contraignante" de la part de Sanofi, qui devait être commentée en fin de journée après une réunion de du conseil d'administration de l'Américain.

Le français propose 52,50 dollars par action, ce qui valoriserait Medivation à 9,3 milliards de dollars (8,2 milliards d'euros). L'action de l'américain ne gagnait que 0,4% suite à cette annonce officielle, vers 12 heures (heure française). Le titre Medivation avait déjà enflé suite aux rumeurs d'un rachat, gagnant 15% en une semaine et demi, alors que l'indice global Nasdaq Biotechnology stagnait sur cette période.

L'oncologie, axe stratégique pour Sanofi et AstraZeneca

La hausse de l'action Medivation a également été causée par les envies de rachat d'un autre laboratoire qui devrait donner du fil à retordre à Sanofi dans sa stratégie de "rebâtir sa position en oncologie". AstraZeneca a discuté en interne d'une offre pour Medivation mais n'a pour l'instant soumis aucune proposition officielle. D'après le Sunday Times, il aurait formulé une offre de 9,9 milliards de dollars la semaine dernière.

Le laboratoire britannique mise beaucoup sur l'oncologie, et notamment les nouveaux anticancéreux, une activité "importante sur le long terme pour sa future croissance", expliquait-il lors de l'annonce de ses résultats 2015.

Chez Sanofi, le directeur général Olivier Brandicourt rappelle que l'oncologie est "l'une des plus importantes aires thérapeutiques du secteur et l'une de celles qui connaît le développement le plus rapide". Il espère compléter son portefeuille car il est déjà présent dans le domaine des anticancéreux permettant de lutter contre le cancer de la prostate, avec notamment le Jevtana, une molécule en phase III.

La promesse d'un blockbuster pour Sanofi

Acquérir Medivation boosterait rapidement les revenus de Sanofi dans l'oncologie et les doublerait quasiment. Avec Medivation, le groupe français mise notamment sur le Xtandi, un blockbuster en très forte croissance (+60% dans le monde en 2015) qui a généré 1,9 milliard de dollars de chiffre d'affaires en 2015.

Pour le moment, l'oncologie représente environ 4% des revenus totaux de Sanofi à 1,5 milliard d'euros en 2015. AstraZeneca est quant à lui mieux ancré dans l'oncologie, et en a tiré 2,82 milliards de dollars de revenus en 2015, soit environ 13% de son chiffre d'affaires global.

Une chose est sûre, le marché autour du cancer de la prostate, deuxième cancer le plus répandu chez les hommes, connait une croissance importante. Le cabinet GBI Research estime que ce marché atteindra les 13,6 milliards de dollars en 2021 (12 milliards d'euros), contre 7,6 milliards en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :