Shire dit OUI aux 46 milliards de livres de Takeda

 |   |  333  mots
(Crédits : Hannibal Hanschke)
Le conseil d'administration du laboratoire pharmaceutique irlandais Shire a annoncé être favorable à la dernière offre du groupe pharmaceutique japonais Takeda, qui valorise son capital à 46 milliards de livres (52,6 milliards d'euros).

Avec une telle opération, présentée comme la plus importante opération jamais réalisée par un groupe japonais, Takeda, qui est dirigé par le Français Christophe Weber, cherche à se développer dans les maladies du système digestif et les neurosciences, ainsi que dans les maladies rares, une spécialité de Shire.

Le conseil de Shire se dit "prêt à recommander l'offre révisée de Takeda à ses actionnaires", selon un communiqué publié mardi soir. Les discussions entre les deux groupes doivent se poursuivre pour parvenir à un accord définitif d'ici au 8 mai.

Shire avait refusé publiquement trois précédentes propositions, au motif qu'elles étaient trop peu généreuses compte tenu de ses perspectives de croissance et de son portefeuille de médicaments en développement.

Selon la dernière offre, Takeda propose 49 livres par action (comparé à 47 livres auparavant), dont 21,75 livres en numéraire et le reste en actions.

"Un portefeuille solide et varié"

La bataille pour le rachat de Shire avait connu de nombreux rebondissements la semaine dernière, avec outre Takeda, l'intérêt affiché du géant Allergan, fabricant de Botox, puis l'annonce par ce dernier qu'il ne ferait finalement pas d'offre sur le laboratoire irlandais.

Takeda entend à travers cette acquisition constituer "un groupe mondial", dont le siège sera au Japon mais "avec une présence géographique équilibrée, un portefeuille solide et varié et une force financière dopée".

Takeda pourrait également renforcer sa présence aux États-Unis puisque Shire, basé à Dublin, est très présent sur le marché américain où il a notamment acquis la biotech américaine Baxalta pour 32 milliards de dollars en 2016.

Fondé en juin 1781, Takeda, qui compte près de 30.000 employés, vise un chiffre d'affaires de 1.745 milliards de yens (13,1 milliards d'euros) pour l'exercice 2017/2018, clos fin mars. L'acquisition de Shire, qui affiche des ventes annuelles de 15 milliards de dollars, lui permettrait de se hisser dans les dix premiers groupes pharmaceutiques mondiaux.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :