Le Brésil bientôt doublé par les Etats-Unis dans l'exportation de bioéthanol

 |   |  358  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Grâce à des marchés plus ouverts et à un prix élevé du sucre au Brésil, les États-Unis pourraient exporter plus de bioéthanol que le Brésil au second semestre 2011.

Le Brésil, premier exportateur de bioéthanol au monde, risque de se faire dépasser par les Etats-Unis. En effet, d'après un rapport hebdomadaire de l'Energy Information Administration (EIA), "à la fin de l'année 2011, il est probable que les Etats-Unis dépassent le Brésil en tant que premier exportateur mondial de bioéthanol, du fait de pénuries récentes faisant monter les prix du sucre au Brésil".

Depuis deux ans, la météo fait souffrir la production de canne à sucre, dont provient une grande partie de l'éthanol brésilien, tandis que la croissance du parc de véhicules s'accélère au Brésil. La production et l'exportation en sortent affaiblies. En revanche, la production d'éthanol américain à partir de maïs, moins cher, a sur les cinq premiers mois de l'année plus que doublé par rapport à la même période l'année précédente.

Les producteurs américains ont ainsi supplanté le Brésil sur certains marchés européens; Ils exportent même une partie de leur production au Brésil. Celui-ci a supprimé pendant l'année une taxe de 20% sur les importations d'éthanol, et les taxes en Europe ont aussi baissé.

Impact carbone

Ironie du sort, les Etats-Unis vont peut-être se mettre à importer de l'éthanol brésilien ! Les autorités ont en effet répertorié l'éthanol produit à partir de canne à sucre comme un biocarburant de seconde génération, et son impact carbone est considéré comme moins élevé que celui de l'éthanol américain.

Les Etats-Unis ont annoncé des objectifs ambitieux en matières de biocarburants de seconde génération, mais la production locale peine à décoller. Les raffineurs sont donc incités à utiliser davantage d'éthanol brésilien pour atteindre les objectifs en matière de biocarburants durables. "Dans ce contexte, on pourrait envisager que les Etats-Unis continuent à exporter de l'éthanol produit à partir de maïs au Brésil, et en même temps importent de l'éthanol produit à partir de canne à sucre depuis le Brésil" pour se conformer aux réglementations, affirme l'EIA.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :