Record des importations d'électricité allemande par la France en janvier

 |   |  290  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les importations d'électricité allemande par la France ont culminé à un record en janvier. En raison notamment d'une sensibilité plus importante de l'hexagone à la baisse des températures en matière de consommation électrique.

L'Allemagne continue à battre ses records d'exportations d'électricité vers la France. En janvier, elles ont atteint un plus haut depuis fin 2010 selon les données publiées par le réseau de distribution électrique français RTE.

En janvier, la France a ainsi importé 1.739 gigawattheures (GWH) d'électricité en provenance d'Allemagne. Elle n'en a exportée que 169 outre-Rhin sur la même période, soit un solde importateur de 1.570 GWH. D'après RTE, "le solde mensuel avec l'Allemagne reste importateur depuis octobre 2011".

Un mois de janvier très froid

Le marché français de l'électricité est beaucoup plus sensible aux variations de températures que le marché allemand. Il faut dire que près d'un tiers des ménages français se chauffe à l'électricité, contre moins de 4% des foyers allemands d'après des données publiées par l'Ademe.

Ainsi, lorsque la température moyenne perd un degré, la consommation d'électricité augmente de 2.300 MW en France, mais de seulement 500 MW en Allemagne. Et le mois de janvier a été particulièrement froid puisque la température moyenne s'est établie à 4,3°, contre 6,1° enregistré un an plus tôt.

L'Hexagone largement exportateur

RTE observe néanmoins qu'il n'y a pas eu de record de consommation d'électricité en France. En janvier, la demande s'est élevée à 92,6 GW, loin des 102,1 GW enregistré en février 2012 et qui avait constitué le précédent record d'importations électriques allemandes.

L'aperçu mensuel publié par RTE précise toutefois que la France est restée largement excédentaire en janvier. Elle a ainsi exportée 6.604 GWH, et importée 3.120 GWH, soit un solde excédentaire de 3.484 GWH. La France enregistre un solde excédentaire avec la Grande Bretagne, la Belgique, la Suisse et l'Italie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2013 à 14:38 :
Attention, les chiffres de RTE relèvent les échanges physiques, c'est-à-dire les échanges de contrats entre les bourses européennes. Les chiffres des échanges physiques, c'es-à-dire l'électricité qui traverse nos frontières, sont relevés par les Douanes Françaises, accesibles librement sur le site lekioske.finances.gouv.fr, et ces chiffres montrent des résultats bien différents :
* Dates : Janvier 2013 / Février 2013 / Mars 2013
* Importations depuis l'Allemagne : 130 GWh / 200 GWh / 230 GWh
* Exportations vers l'Allemagne : 720 GWh / 580 GWh / 430 GWh
* Solde exportateur : + 590 GWh / + 380 GWh / + 200 GWh

(1 GWh = 1 million de kWh, le kilowatt-heure)

Il y a plus d'électricité qui est partie vers l'Allemagne que l'inverse : en termes d'énergie (et pas de contrats) nous sommes largement exportateurs vers l'Allemagne. La raison de la différence provient du fait que des acteurs économiques achètent (contrat) en France de l'électricité allemande, pour la revendre (contrat) ailleurs qu'en France (Belgique, Suisse, Italie). Pour autant l'électricité passe par le chemin le plus court (par exemple Allemagne->Belgique) sans faire de détour vers la France. Ce fait n'est pas spécialement bizarre, il est bénéfique pour notre pays, qui devient une plaque tournante des échanges d'électricité !

Quoi qu'il en soit, les soldes totaux sur l'année, avec toutes nos connections électriques sont d'accord et montrent que, de avril 2012 à mars 2013, la France a exporté 53000 GWh pour 2,4 milliards d'?, a importé 11000 GWh pour 0,6 milliards d'?, et donc que la France a été largement exportatrice d'électricité pour 42000 GWh et 1.8 milliards d'?.

L'électricité diminue notre balance commerciale.

Il ne reste plus qu'à prier les journalistes de la Tribune de fouiller un peu plus le sujet pour éviter de transformer en débacle une industrie qui rapport à notre pays. S'il vous plaît !
Réponse de le 05/06/2013 à 15:17 :
Bien entendu, plutôt que "L'électricité diminue notre balance commerciale", lire "L'électricité diminue notre déficit commercial"
Réponse de le 05/06/2013 à 15:20 :
Merci pour vos lumières qui permettent de donner un autre éclairage au débat ...
L'éolien est une aberration économique qui contribue à dégrader l'environnement (sauf en offshore), il y a des paysans qui louent leur champ aux producteurs au lieu de les cultiver. L'éolien ne ne se développe que par le biais de subventions publiques. Et c'est pas avec ça qu'on va charger les futures voitures électriques...une autre hérésie d'ailleurs
Réponse de le 05/06/2013 à 16:02 :
Décidément, une autre erreur : "Attention, les chiffres de RTE relèvent les échanges physiques, c'est-à-dire les échanges de contrats entre les bourses européennes. Les chiffres des échanges physiques, [...] ==> "Attention, les chiffres de RTE ne relèvent pas les échanges physiques mais les échanges contractuels, c'est-à-dire les échanges de contrats entre les bourses européennes. Les chiffres des échanges physiques,"

RTE : échanges contractuels : achats/ventes en France ==> commerce : j'achète de l'électricité allemande que je revends à un consommateur suisse.

Douanes : échanges physiques : électron traversant la frontière de la France ==> un consommateur allume sa télé, l'équilibre du réseau électrique fait traverser à de l'électricité la frontière

Les soldes par pays peuvent être différents (voire contraires dans le cas France/Allemagne) mais les soldes totaux (toutes frontières - interconnexions - confondues) doivent être égaux (ce qui est le cas en pratique si l'on considère les échanges contractuels France vs le groupe Allemagne/Belgique/Suisse/Italie) : faites l'exercice à partir des mêmes données de RTE.
a écrit le 26/04/2013 à 21:02 :
Encore une fois la légende entretenue par la mafia du nucléaire en prend un coup ! Et ce n'est qu'un début, avec désormais près de 65 GW de solaire et éolien installés en Allemagne et 20 GW de solaire en Italie, sur la question des "exportations" nos zélés zapotres du tout nucléaire Gaulois vont connaitre de sérieuses déceptions en 2013. En 2020 nos sympathiques voisins Allemands, Anglais, Italiens, Espagnols totaliseront à minima 200 GW de solaire + éolien, a qui donc on pourra fourguer notre électrcité radioactive ???
a écrit le 02/03/2013 à 18:57 :
Hollande veut fermer les centrales nucléaires et aujourd hui , on est deja obligé d'importer des KWH d'Allemagne ! en 2017 , ça sera une catastrophe! parce que l'éolien et le photovoltaique ça produit du pipi de chat par rapport à une centrale et les investissements nouveaux sont en chute libre
a écrit le 20/02/2013 à 7:53 :
Et Ayrault refuse de promouvoir l'isolation !
Mais qu'ont-il dans le crâne, ces comiques ?
a écrit le 20/02/2013 à 5:53 :
Les solutions sont : -passer du chauffage électrique au chauffage au gaz ou au fuel - développer les centrales géothermiques - développer l'isolation des maisons pour éviter les pertes de chaleur...
a écrit le 20/02/2013 à 2:20 :
Le marche de l'energie est une veritable arnaque pour le contribuable francais.
a écrit le 19/02/2013 à 14:16 :
Je pensais que les journalistes avaient au moins été à l'école primaire... Force est de constater qu'il n'en est rien, puisqu'ils ne connaissent même pas les règle d'accord du participe passé avec avoir : "Elle a ainsi exportée... et importée...".
a écrit le 19/02/2013 à 11:00 :
La Tribune pourrait-elle publié un schéma avec moultes lignes flèchées, à l'instar de celui qui montrait le parcours de la viande de cheval, relatif cette fois au cheminement électrique dans les différents pays européens ? J'ai en effet disjoncté à la lecture de l'article !
a écrit le 19/02/2013 à 10:26 :
A quand une remise en cause du tout chauffage électrique qui fait que nous consommons 3fois plus d'électricité en hiver qu'en été?
Du coup en été nos centrales doivent être arretées faute de consommation, et en hiver elles ne suffisent pas!
C'est anti-économique, et c'est supporté par tous les consommateurs, y compris le tiers de français qui n'a pas de chauffage électrique et qui paye aussi pour les autres...
En Hiver, jusqu'à 50% de la consommation du pays est due au chauffage électrique, du délire!
Réponse de le 19/02/2013 à 13:16 :
Rassurez-vous, çà arrive ... à la Française : on a annoncé ce matin que les tarifs de l'électricité pourraient augmenter de 30 à 40 % dans les 3-4 années à venir !
a écrit le 19/02/2013 à 8:41 :
Et on veux fermer Fessenheim, nous sommes gouvernés par des irresponsables.
Réponse de le 19/02/2013 à 18:20 :
On a des besoins dans les périodes de pointes et aucun au moment des creux. A moins de faire du stockage d'électricité (se qui n'existe pas à grande échelle actuellement), Fessenheim est inutile. Seul les moyens pouvant passer de 0% à 100% rapidement sont utiles pour faire face à la demande: ex barrages, centrales thermiques etc... Le nucléaire est utile seulement pour la base de consommation or on est déjà très largement en sur-capacité. Le trop plein de nucléaire est bradé au moment des creux de consommation.
a écrit le 19/02/2013 à 1:09 :
Ils sont quand même forts ces Allemands pour avoir remarqué que les Français n'étaient pas des lumières et avaient besoin d'un petit coup de pouce :-)
a écrit le 19/02/2013 à 1:07 :
On ne devrait pas importer, on a besoin d'une autre central nucleaire et de dementeller les vieilles centrales.
Réponse de le 19/02/2013 à 8:07 :
Vu que l'on a un solde excédentaire, c'est un abus de langage de dire que l'on importe.
Globalement, on importe d'Allemagne mais on exporte beaucoup plus ailleurs.
a écrit le 19/02/2013 à 0:13 :
a entente tout les président la france avec c centrale et la meilleurs dans ce domaine
comme pour le reste que du bla bla bla
ont nous prend vraiment pour des cons
normal du coup vous voter toujours pour L' UMPS QUE DES BONS A RIEN
PAS MOI IL Y a LONGTEMPS que j'ai compris
a écrit le 18/02/2013 à 23:33 :
EDF a acheté pour des dizaines milliards d'euros de sociétés étrangères et a perdu tout son argent ! Et qui va payer ? Les impôts...
a écrit le 18/02/2013 à 22:47 :
Incroyable: La France importe 6600 GWh en janvier 2013 et rexporte en meme temps 3100 gwh. Ou est la logique ? difference de qualité ?
Non, c´est tres simple: l´Allemagne produit trop d ´enrgie renouvelable (25 % de la capacité totale). Cette production est prioritaire et les producteurs encaissent des subventions de plus de 5 cent/khw, une subvention superieure au coût de production.
Une subvention payée uniquement par les consommateurs allemands.
Cet excedent de production est bradé. parfois même envoyé gratuitment chez les vosins (Pologne, Hollande). Le prix à l´export ne joue aucun role car c´est la subvention qui compte.
Resultat : un menage allemand va payer entre 25 et 28 cent le kwh. Le menage francais lui ne paiera que 10 a 12 cent/pour le courrant " made in Germany".
Utiliser le courant electrique pour se chauffer c´est une herésie et produire ce courrant dans des centrales nucleaires c´estencore plus irresponsable.







Réponse de le 19/02/2013 à 9:17 :
Et encore merci aux allemands de payer des subventions pour chauffer les français. Continuez à produire de l'électricité renouvelable.
a écrit le 18/02/2013 à 22:23 :
Cette électricité était faite avec quelle énergie?
Essentiellement avec le lignite jeune charbon hyper polluant dont les carrières défigurent des dizaines de km² y compris en zone densément peuplée.
Et ils osent se présenter comme champions de la protection de l'environnement.
Au final, depuis le protocole de Kyoto, la France a réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 24 millions de tonnes soit 5%. Le champion autoproclamé, déjà moitié plus élevé que nous n'en a réduit que 17 millions de tonnes soit 2 minables %.
En matière d'environnement, je suis fier d'etre français.
Réponse de le 20/02/2013 à 2:22 :
la lignite allemande c'est une honte
Réponse de le 15/03/2013 à 15:24 :
Euh, vous avez complètement raison sur le lignite, mais pas sur le CO2. Certes les Allemands font de la gonflette sur les chiffres en incluant dans les annonces du protocole de Kyoto, signé en 1995, la baisse qui l'a précédé entre 1990 et 1995 suite à la réunification et la modernisation accélérée de l'Allemagne de l'est, il n?empêche que même en excluant cela ils ont obtenus de bon résultat en particulier dans l'industrie et sur le chauffage.
Peut-être que vous arrivez à un pourcentage aussi faible en considérant uniquement le secteur électrique dont les émission remontent puisque le charbon revient en force depuis 2 ans ?
a écrit le 18/02/2013 à 21:34 :
Si EDF plutôt que se lancer des investissements stupides aux USA ou en GB (où ils ont perdu des quantités d'argent astronomiques; plusieurs milliards) avaient mis cet argent dans l'entretien de leurs centrales et barrages pour avoir une meilleure disponibilité, on n'aurait pas besoin d'importer
Les coûts salariaux ni la pseudo qualité allemande n'y sont pour rien, il s'agit comme dans pas mal de domaines de la nullité de nos dirigeants qui se cooptent entre X et énarques et qui gérent leur égo avant de gérer l'entreprise
Réponse de le 19/02/2013 à 0:45 :
les barrages français ne disposent pas de la puisssance suffisante pour absorber les pointes
de la demande en KWH.
Réponse de le 15/03/2013 à 15:34 :
Mais on a pas besoin d'importer. Tous les midi, et à chaque fois qu'il y a beaucoup de vent, les Allemands ont un surplus d'électricité qu'ils nous vendent à prix cassé. C'est *uniquement* cette électricité là qui explique qu'on importe autant, pour moins cher que cela nous couterait à produire à l'exclusion des réacteur nucléaires.

C'est un phénomène récent depuis le début de 2013, ça n'atteignait de loin pas un tel stade les années précédente. Et nos échanges restent au total exportateur.

Cette année nous allons être dépassé par l'Allemagne en tant qu'exportateur en MWh, c'est plié. Par contre sur le plan financier, ça va leur rapporter des clopinettes, ils vont y gagner moins que nous. Or vu le coût de leur transition, ça fait mal.
a écrit le 18/02/2013 à 21:12 :
Et oui notre gouvernement va fermer une centrale nucléaire dans le nord et une centrale a charbon en Saône et Loire alors que nous sommes obligés d'importer de l'électricité d'Allemagne . Ce même gouvernement détruit les emplois en France et enrichi les finances allemande. À quand des vrais dirigeants dans ce pays????
a écrit le 18/02/2013 à 20:10 :
En lisant cet article, je me pose plusieurs questions :
- Serait-il intéressant d'adapter notre parc de production d'électricité pour être plus réactif aux brusques changements climatiques et réduire l'importation d'électricité?
- La réduction de la production (en fermant des centrales par exemple) permettrait une exportation moins importante mais permettrait également une économie sur la gestion du parc de production?
Réponse de le 19/02/2013 à 14:23 :
Bien Vu, ce sujet mérite êter étudié !!
Réponse de le 19/02/2013 à 16:49 :
Le problème, c'est qu'on raisonne en production globale. On produit de plus en plus d'électricité éolienne (le SER était fier de communiquer sur un record de production le 9 janvier, je crois, mais quelques jours plus tard, c'était quelques MW...). Celle-ci n'est absolument pas corrélée au besoin, elle est même statistiquement absente lorsqu'il fait froid, ce qui est bien normal en situation anticyclonique. Le chauffage électrique peut être critiqué, mais on ne va pas rénover tous les logements, d'autant plus qu'ils sont mieux isolés que les autres! En conséquence, il y a une logique à conserver l'énergie nucléaire.
Réponse de le 19/02/2013 à 20:00 :
Il est évident qu'il faut garder une bonne base d'énergie nucléaire aujourd'hui. La remarque que vous faites sur l'absence de correlation entre la production d'énergie éolienne et les conditions climatiques est intéressante. D'ailleurs je me pose une autre question maintenant : Les conditions météorologiques extrèmes (qui sont énergivores par rapport à notre confort) peuvent-elles être assurées par des productions d'énergies renouvelables?
Réponse de le 15/03/2013 à 15:37 :
Non, pas vraiment, et les Allemands les gèrent surtout avec énormément plus de chauffage gaz que nous, que l'Europe importe de Russie et d'Algérie. En février nous avions nos problèmes de pointe, mais eux ont été obligé de couper une centrale électrique au gaz, et de la remplacer par une charbon, afin de donner la priorité au chauffage des particuliers pour le gaz.

Par contre on pourrait isoler plus, c'est la priorité.
a écrit le 18/02/2013 à 19:26 :
Encore un exemple d'aberration, des francais toujours plus malins que d'autres surtout pour la contruction de HLM tout electrique, les nombreux reacteurs nucleaires de France ne suffisent pas. On achete, on plombe notre PIB fasse a un pays qui demonte ses centrales nucleaires et nous vend de l'electricite.
Réponse de le 18/02/2013 à 22:31 :
Qu'est-ce que vous voulez? De nouvelles centrales nucléaires ou des chauffages aux énergies fossiles comme en Allemagne? Si autre solution judicieuse m'en faire part.
Pour mémoire , le label d'isolation Promotelec est indispensable au chauffage électrique depuis les années 1970 bien avant que vos champions autoproclamés de l'environnement ( qui sont en fait les champions du rejet de gaz à effet de serre) ne commencent à faire comme si ils se souciaient d'environnement.
a écrit le 18/02/2013 à 19:03 :
Ah bin, de mieux en mieux. Et ensuite, on lit que les zinzins demandent en plus la création d'un fond financé par nos impôts pour rénover les habitations françaises qui devraient depuis longtemps être mieux isolées. Quand je pense à mes homologues qui m'ont dit qu'ils allaient au moins fermer un établissement sur deux d'ici la fin de cette année, je me dis qu'on a les élus qu'on mérite. Dommage en tout cas que toute la population paye pour la médiocrité de la majorité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :