Fin des tarifs réglementés du gaz : "EDF et GDF garderont toujours une longueur d'avance"

Selon le cabinet d'études Xerfi, les fournisseurs alternatifs devraient voir leurs ventes doubler d'ici à 2017, tandis que la part de marché des groupes énergétiques mondiaux devrait augmenter de 9 points dans la fourniture de gaz naturel.
Ils s'imposeront grâce à leur savoir-faire établi hors des frontières, leurs tarifs compétitifs, leurs services annexes et leur capacité d'investissement, note le cabinet Xerfi.
"Ils s'imposeront grâce à leur savoir-faire établi hors des frontières, leurs tarifs compétitifs, leurs services annexes et leur capacité d'investissement", note le cabinet Xerfi. (Crédits : reuters.com)

"Les géants historiques [EDF et GDF Suez] garderont une longueur d'avance." Telle est l'une des conclusions d'une étude publiée lundi 3 novembre par le cabinet d'études Xerfi, concernant l'avenir des marchés de l'électricité et du gaz. Il reconnaît toutefois que leur part de marché va s'effriter d'ici à 2017.

Et pour cause: tandis que les tarifs réglementés augmentent pour les ménages, leur suppression progressive pour les consommateurs non résidentiels d'ici à la fin 2015 ouvrira la porte à de nouveaux entrants tels que Direct Energie, Planète Oui, Enercoop ou E.On, précisent les auteurs de l'étude. Ces fournisseurs alternatifs devraient ainsi voir leurs ventes doubler d'ici 2017.

Savoir se différencier pour gagner des parts de marché

Reste que la part de marché des groupes énergétiques mondiaux intégrés devrait augmenter de 9 points, selon l'étude. "Ils s'imposeront grâce à leur savoir-faire établi hors des frontières, leurs tarifs compétitifs, leurs services annexes et leur capacité d'investissement", note le cabinet.

L'étude met en avant le fait que, pour séduire, les acteurs devront "faire la différence auprès des clients", notamment en actionnant trois leviers : le prix, l'amélioration de leur politique commerciale, et enfin, les services annexes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 04/11/2014 à 13:02
Signaler
Comment trouver un concurrent sérieux face à EDF avec ses 58 centrales nucléaires et le prix le plus bas d'Europe ?

à écrit le 04/11/2014 à 11:20
Signaler
L'électricité, c'est comme la Secsoc: on lui colle des charges qui ne sont pas dans sa mission initiale. Vive la société des compteurs! Quand même, augmenter l'électricité alors que le prix de gros a baissé de 50%, c'est...

le 04/11/2014 à 12:57
Signaler
L’électricité en Allemagne est 80% plus cher, sans commentaire !!!!

à écrit le 04/11/2014 à 11:08
Signaler
L'exemple typique de la machine technocratique européenne : bousiller ce qui marche et ne pas s'occuper des vrais sujets

à écrit le 04/11/2014 à 9:06
Signaler
Il me semble que 1% du chiffre d'affaires EDF/GDF est reversé au comité d'entreprise, et que les salariés bénéficient d'un contrat de base de 32h, avec 39h de travail effectif, ce qui génère environ 12 semaines de congés payés par an... la concurrenc...

le 04/11/2014 à 13:11
Signaler
Vous avez qu'à envoyer votre candidature. Moi je préfère ne pas avoir droit a ces avantage et garder mon travail actuel dans le privé. Au moins mon salaire est correcte!

le 05/11/2014 à 15:49
Signaler
A ceux qui démigrent le 1% du chiffre d'affaire en faveur des activités sociales des salariés, nous les invitons à aller faire un tour en Allagne où le prix de l'électricité est 6 fois plus cher qu'en France. De plus depuis de GDF est devenu GDF SUEZ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.