Total confirme ne plus faire d'investissements en Iran

 |   |  160  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe pétrolier français, Total, a confirmé s'être engagé à ne plus investir en Iran, dans le cadre de sanctions imposées par l'Union européenne.

Total vient de confirmer auprès de l'AFP s'être engagé à ne plus investir en Iran. "A la suite des questions qui nous ont été posées par le département d'Etat, Total a confirmé qu'il se conforme à l'ensemble des lois applicables tant au niveau international et européen qu'au plan national ce qui, dans le cadre des sanctions récemment imposées par l'Union européenne, ne peut que limiter a minima nos activités dans le pays dans lequel nous étions fort peu présents", selon une déclaration faite à l'AFP.

Le secrétaire d'Etat adjoint américain, James Steinberg,  a déclaré que Total, Shell, Statoil et Eni s'étaient engagées à "mettre fin à leurs investissements" et à "se refuser à toute nouvelle activité dans le secteur de l'énergie en Iran".

En juin, les Etats-Unis ont adopté une loi qui impose de nouvelles sanctions à l'Iran pour contraindre ce pays à faire la lumière sur son programme nucléaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :