Feu vert pour le rachat des activités ferroviaires de Finmeccanica par Hitachi

 |   |  194  mots
Hitachi autorisé à acquérir les activités ferroviaires de Finmeccanica
Hitachi autorisé à acquérir les activités ferroviaires de Finmeccanica (Crédits : © Yuriko Nakao / Reuters)
L'autorité italienne de régulation boursière Consob a donné son autorisation à l'offre obligatoire d'Hitachi sur Ansaldo STS.

L'autorité italienne de régulation boursière Consob a donné son autorisation à l'offre obligatoire d'Hitachi sur Ansaldo STS, a fait savoir le groupe industriel japonais samedi. Le groupe italien Finmeccanica a bouclé le mois dernier la cession de ses activités dans le ferroviaire et la signalisation. Cette transaction, annoncée en février, comprenait la vente de la filiale ferroviaire AnsaldoBreda pour une trentaine de millions d'euros et la cession d'une participation de contrôle de 40% dans Ansaldo STS, société de signalisation ferroviaire, pour 761 millions d'euros, soit 9,5 euros par action.

La Consob avait été appelée à examiner l'offre d'Hitachi sur les minoritaires, rendue obligatoire à l'issue du rachat des 40% de Finmaccanica, à la requête de l'investisseur activiste Amber Capital. Ce dernier avait demandé à la Consob de déterminer si Hitachi devait augmenter le prix de ladite offre. Le président de la Consob, Giuseppe Vegas, a précisé que le feu vert n'empêcherait pas l'autorité de formuler le cas échéant de nouvelles demandes concernant le prix avant que l'offre obligatoire n'arrive à son terme. L'offre courra du 4 janvier au 5 février, a dit Hitachi samedi. L'action Ansaldo STS a terminé à 9,765 euros vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :