LTDE

Ces start-up qui profitent de l’autoconsommation

 |   |  443  mots
(Crédits : Pixabay)
Si le nombre de foyers disposant d’une installation électrique en autoconsommation augmente régulièrement (20 000 en 2017), la France a encore un certain retard à combler en la matière. Des start-up comme MonKitSolaire proposent donc de simplifier l’accès à ces nouveaux modes de consommation.

Avec un coût estimé entre 3 000 et 4 000 euros le kilowatt (kW), l'installation de panneaux photovoltaïques n'est pas encore à la portée de toutes les bourses. C'est en partant de ce constat que Thierry Cieutat a lancé le projet MonKitSolaire, avec Florent Bergaentzle et Yann Delahaye, à Lille. « En faisant un état des lieux, on s'est aperçus que les coûts d'installation professionnelle étaient exorbitants, notamment par rapport au prix du matériel de base », explique le cofondateur de la start-up Green Ideas qui porte le projet et le site internet associé. Afin de démocratiser l'accès à l'autoconsommation, les trois hommes décident donc de proposer une offre pionnière : la vente de kits solaires « Do It Yourself ».

Baisse des coûts et « made in France »

Les kits proposés sur le site sont, en moyenne, deux fois moins chers que ceux installés par un professionnel. Ils sont également fabriqués en France, une rareté sur ce marché. L'entrée de gamme (500 W) affiche un prix TTC de 890 euros, de quoi alimenter une télévision, un ordinateur et un réfrigérateur de 250 litres. Pour faire chuter les prix, la méthode est simple : « Nous réduisons le nombre d'intermédiaires, les marges baissent donc mécaniquement. Et comme nous opérons exclusivement sur le Web, nos coûts restent faibles », poursuit Thierry Cieutat.

Les panneaux solaires et leurs accessoires (micro-onduleurs, câbles, etc.) sont ensuite livrés à domicile. Reste à savoir si le montage sans professionnel est aussi simple que cela... « Évidemment, il faut être un peu bricoleur, mais nous avons fait le maximum pour simplifier les étapes de montage des produits. Toutes les parties sont pré-assemblées ou pré-câblées et chaque kit est accompagné de notices en vidéo », répond Thierry Cieutat. Temps de montage affiché : en moyenne, trois heures pour dix panneaux photovoltaïques.

400 kits vendus

Active depuis 2013, la start-up se développe doucement sur un créneau où les grands acteurs commencent à s'animer. Cette concurrence n'effraie pourtant pas les petites structures comme MonKitSolaire, car elle contribue, à sa manière, à l'entrée de l'autoconsommation dans les mœurs et au développement de ce nouveau mode de production d'énergie.

« Jusqu'à présent, le principal frein à l'autoconsommation était le regard des consommateurs. Beaucoup se demandaient s'ils avaient le droit de consommer leur propre électricité, plutôt que de la revendre. Or, quand EDF arrive sur le créneau, les gens sont rassurés et la pédagogie se fait naturellement », conclut Thierry Cieutat. Depuis leurs débuts, les Lillois ont écoulé plus de 400 kits et comptent bien doubler les ventes d'ici la fin 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/11/2018 à 19:11 :
Les kits sont fabriqués en France : y compris l'essentiel, c'est à dire les cellules PV ?
Ce serait alors un scoop !
L'autoconsommation est intéressante pour les logements isolés (chalets à la montagne...) ou en itinérant (camping cars..) c'est à dire là où il n' y a pas d'alternative. Et dès que vous avez des équipements électroménagers autres que quelques ampoules, le frigo ou la télé à alimenter, l'installation atteint des prix rédhibitoires par rapport au raccordement au réseau EDF. C'est donc une solution marginale... ou pour des marginaux comme les écolos (les vrais, pas les politiques !).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :