LTDE

La feuille de route énergétique à 10 ans pour la France

 |   |  250  mots
(Crédits : DR)
Fin 2018, le Gouvernement a diffusé les grandes lignes de sa politique énergétique pour les 10 prochaines années dans un document de 400 pages. La programmation pluriannuelle de l’énergie ou PPE est partagée en deux périodes de cinq ans : 2019-2023 et 2024-2028.

Encadrée selon les dispositions des articles L.141-1 à L.141-6 du code de l'énergie, modifiées par la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, la PPE s'articule avec différents plans, programmes et stratégies qui déclinent de manière opérationnelle ses priorités d'action. Ainsi, elle fixe, par exemple, pour principale visée les 40% d'électricité renouvelable d'ici à 2030, contre 17 % aujourd'hui. Pour atteindre cet objectif, le Gouvernement prévoit d'engager une évolution importante du système électrique avec une accélération de toutes les filières d'énergies renouvelables. Mais les efforts à fournir dépendront grandement du gisement disponible de chaque filière, de leur maturité et de leur compétitivité.

Vers un chauffage « propre »...

 

Elle table aussi, notamment, sur le remplacement d'ici à 2023 du million de chaudières au fioul et de 10 000 chauffages à charbon, par du chauffage « propre ». Pour le biométhane, l'objectif reste de passer de 0,1% aujourd'hui à 10% de gaz renouvelable dans la consommation en 2030. Côté mobilité, la France table là sur au moins 4,8 millions de voitures particulières électriques en 2028... La fin de la vente de véhicules thermiques neufs est prévue, de son côté, pour 2040. En dehors de cela, est aussi prévu le développement de l'offre de transport en commun, du covoiturage et plus généralement des alternatives à l'usage individuel de la voiture sur tout le territoire dès que cela est possible, en ciblant les publics les plus fragiles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2019 à 8:54 :
Tout miser sur l'électrique est une folie douce, comme l'EPR de Flamanville.
a écrit le 18/06/2019 à 15:59 :
Voilà un article bien creux capable de satisfaire quelques idéologues: où sont les solutions? Qu'est-ce que le chauffage propre? les filières d'énergies renouvelables comme l'éolien (une horreur écologique à tout point de vue) ou le solaire nécessitent soit des unités de stockage qui n'existent pratiquement pas à l'échelle requise soit être associés à des filières pilotables comme le nucléaire, le charbon ou le gaz. L'exemple de l'Allemagne est de ce point de vue édifiant!
Actuellement les plus grands partisans des énergies renouvelables sont avant tout les fournisseurs de gaz: c'est un peu plus propre que le charbon mais pour la production de CO2 ce n'est pas le Pérou. Reste donc le nucléaire ou le 'Black-out' garanti! belle perspective.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :