Wal-Mart : le bénéfice trimestriel baisse moins que prévu, l'action progresse

 |  | 279 mots
Lecture 1 min.
Le premier distributeur mondial a enregistré un repli de 5% de son bénéfice au quatrième trimestre, un chiffre moins important que ce que redoutaient les analystes. En Bourse, le titre se distingue dans un marché en forte baisse.

Le résultat net de Wal-Mart a reculé de 5% au quatrième trimestre clos fin janvier à 3,79 milliards de dollars (3 milliards d'euros), soit 96 cents par action. Le bénéfice courant, lui, a atteint 1,03 dollar par action, alors que les analystes de Bloomberg tablaient sur 99 cents.

Le distributeur a trouvé une position idéale dans l'environnement économique actuel. Les dépenses d'épicerie, qui souffrent moins du repli de la consommation, représentent 40% du chiffre d'affaires de ses magasins. Au quatrième trimestre, le groupe a mis en place des campagnes promotionnelles sur ces produits pour contrebalancer le recul des dépenses en vêtements et autres produits non indispensables.

Le résultat de cette stratégie se traduit par une hausse de 1,7% du chiffre d'affaires du groupe, à 108 milliards de dollars (85,6 milliards d'euros) sur les trois derniers mois de l'année. Sur l'ensemble de l'année, la progression des ventes atteint 7,2% à 401,25 milliards de dollars (318,4 milliards d'euros).

Mais cela n'empêche pas Wal-Mart de prévoir un programme de réduction de ses coûts, via l'allègement de sa masse salariale. Le groupe emploie plus de 1,4 million de personnes aux Etats-Unis, et 2 millions au total. Mais le 10 février dernier, il a annoncé son intention de supprimer 700 à 800 postes à son siège de Bentonville, dans l'Arkansas. La fermeture d'un des six centres de retour des marchandises en septembre va éliminer 400 autres postes, selon les déclarations du distributeur le vendredi 13 février dernier.

A la Bourse de new York, Wal-Mart a échappé à la morosité ambiante. Alors que les marchés américains ont perdu près de 4%, le titre a progressé de 3,68% à 48,24 dollars, signant la seule hausse de l'indice Dow Jones.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Guère de surprise. Ce secteur ne devrait pas trop souffrir de la crise, car les gens doivent toujours manger !! Le 'Beta', corrélation entre les performance d'un secteur économique avec le reste du marché environnant de la distribution alimentaire (Food Wholesalers) est d'environ .73. Donc si le marché monte ou baisse de 1%, ce secteur n'est affecté que d'environ 0.73%. D'après les chiffres de l'université de NY ref http://pages.stern.nyu.edu/~adamodar/New_Home_Page/datafile/Betas.html.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :