Wal-Mart lance son offensive africaine sur Massmart

Le numéro un mondial de la distribution cherche à prendre pied en Afrique en contrôlant Massmart, troisième plus grand distributeur de biens de consommation sur le continent.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Wal-Mart Stores a lancé ce lundi une offre sur le sud-africain Massmart, le numéro un mondial de la distribution espérant ainsi prendre pied sur le continent africain et son marché en pleine expansion. Les deux groupes ont annoncé conjointement que Wal-Mart proposait 148 rands (15,70 euros) par action pour acquérir 51% de Massmart, soit une offre totale de 15,2 milliards de rands (1,61 milliard d'euros), selon les calculs de Reuters.

Wal-Mart avait annoncé en septembre envisager d'acheter jusqu'à la totalité de Massmart, mais a revu le mois dernier ses ambitions à la baisse pour se contenter d'une part majoritaire.

Le groupe américain prévoit de maintenir la cotation de Massmart à Johannesburg, décision cruciale pour obtenir l'aval des autorités sud-africaines de régulation.
 

Wal-Mart, qui s'est longtemps heurté aux syndicats aux Etats-Unis, pourrait connaître des difficultés en Afrique du Sud, où ils sont particulièrement puissants. Le secrétaire général adjoint du Syndicat sud-africain du commerce, de la restauration et des travailleurs unis (Saccawu) a fait savoir en novembre qu'il n'écartait pas une grève si la vente avait lieu.

Les deux groupes ont fait savoir que des actionnaires institutionnels représentant 35,2% de Massmart avaient pris des "engagements irrévocables" en faveur de l'opération. D'autres actionnaires représentant environ 15% de Massmart ont de plus envoyé des lettres de soutien, qui ne garantissent toutefois pas leur participation.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.