Monoprix : Casino ne semble pas pressé de trancher

 |   |  721  mots
Copyright Reuters
Dans le conflit qui l'oppose aux Galeries Lafayette sur la valorisation de Monoprix, le groupe stéphanois fait profil bas. Il dispose pourtant d'une option d'achat de 10 % sur les 50 % détenus par les Galeries Lafayette.

Que va faire Casino sur le dossier Monoprix cinq jours après la tenue du conseil d?administration où il a été au c?ur des discussions ? Pour l'heure, l?enseigne stéphanoise joue profil bas, voire l?apaisement dans ses relations avec les Galeries Lafayette (GL). Sans pour autant céder d'un pouce sur ses exigences. Casino veut payer le juste prix, situé quelque part entre 700 millions (valorisation de Monoprix par Casino conseillé la banque Rothschild) et 1,35 milliard d'euros (celle de GL conseillée par la Société Générale)... mais en toute logique plus près des 700 millions que des 1,35 milliard. Même si à lui seul le patrimoine immobilier de Monoprix est estimé par les Galeries Lafayette à 1,3 milliard d'euros environ.

"Il n?y a pas de tension mais plutôt un désaccord sur la valorisation de Monoprix", explique à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :