Auchan : bénéfice net en hausse tiré par les marchés russe et chinois

 |   |  372  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Auchan affiche un bénéfice net en hausse de 14,9% sur 2011 à 810 millions d'euros. Des résultats tirés par les performances du groupe de distribution en Chine et en Russie et qui cachent la morosité du marché de la zone euro.

Le groupe de distribution français Auchan, contrôlé par la famille Mulliez, a annoncé mardi un bénéfice net 2011 en hausse de 14,9% à 810 millions d'euros, tiré par des plus-values en Chine. Le groupe, non coté, a enregistré une plus-value totale de 355 millions d'euros nette d'impôts, à l'issue de la restructuration de ses activités chinoises puis de l'introduction en Bourse de Sun Art Retail, sa coentreprise avec le chinois Ruentex.

Résultats en berne en Europe

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice de l'an dernier serait ressorti en baisse de 9%, a expliqué le directeur financier, Xavier de Mézerac, lors d'une conférence de presse. En zone euro, "nos clients souffrent des effets de la crise et des plans d'austérité censés résoudre les problèmes de dette", a-t-il indiqué. "Cette année 2011 a été marquée par une rupture de la consommation dans les pays de la zone euro, intervenue mi-août après un premier semestre en ligne avec nos objectifs", a précisé le président du conseil d'administration Vianney Mulliez, cité dans un communiqué. La croissance du groupe a donc été "largement tirée par les pays ouverts ces dernières années, en particulier la Russie et la Chine", souligne-t-il.

Une hausse du chiffre d'affaire à relativiser

Le chiffre d'affaires hors taxes du quinzième distributeur mondial a augmenté en 2011 de 4,4% à 44,4 milliards d'euros. Le groupe nordiste a réalisé 45% de ses ventes en France et 55% à l'international. Mais l'Ebitda a reculé de 5,5% à 2,375 milliards d'euros en raison de la pression sur les marges et de la hausse des frais notamment en zone euro. Le résultat d'exploitation courant ressort stable (+0,3%) à 1,337 milliard d'euros. La dette financière nette a elle reculé de 2,9% à 2,234 milliards d'euros.

Par métier, hors taxes, les ventes des 616 hypermarchés ont progressé de 4,2% à 35,4 milliards d'euros, celles des 759 supermarchés ont augmenté de 4,6% à 7,2 milliards d'euros et les revenus des 320 centres commerciaux d'Immochan ont progressé de 3,4% à 503 millions d'euros. Le produit net bancaire de Oney Banque Accord s'est établi à 353 millions d'euros, en baisse de 5% hors effet de la cession du portefeuille de crédit en Italie. Enfin, les ventes des "autres activités" (e-commerce, magasins Alinea, Little Extra et Chronodrive) ont grimpé de 17,7% à 837 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2012 à 14:24 :
Bon, c'est vrai qu'ils ont des magasins dans plusieurs villes russes, mais quand je suis à Rome, je fais comme les Romains...d'autant plus que des magasins comme Okeu n'ont rien à envier à Auchan et qu'on peut y payer avec n'importe quelle carte de crédit. Chez Auchan, c'est la carte Auchan ou rien.
Réponse de le 22/03/2012 à 17:35 :
Non, chez Auchan on peut payer avec n'importe quelle carte bancaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :