Carrefour épinglé en Chine

 |   |  325  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La télévision d'Etat chinoise accuse Carrefour de vendre du poulet périmé. Les autorités chinoises lui imposent de fermer temporairement le magasin concerné. Carrefour promet une enquête.

Carrefour est dans le collimateur des autorités chinoises. L'enseigne, qui exploite 204 hypermarchés en Chine, est accusée de vendre du poulet périmé, selon un reportage de la chaîne de télévision d'Etat diffusé la semaine dernière. Le 15 mars, à l'occasion de la Journée nationale des droits du consommateur, la CCTV a établi un palmarès des entreprises, qui se livreraient à des tromperies vis-à-vis de leurs clients.

Tout comme l'américain McDonald's, Carrefour en fait partie. Avec à l'appui : un reportage dans un magasin situé dans la province de Henan, à Zhengzhou. Ce magasin a été temporairement fermé à la demande du Bureau d'administration de l'industrie et du commerce de Zhengzhou.

Walmart n'est pas épargné

Le groupe français de distribution a présenté ses excuses à ses clients. Il a ouvert une enquête interne, indique sa porte-parole. Et il dit travailler en étroite collaboration avec le Bureau d'administration de l'industrie et du commerce de Zhengzhou. Carrefour précise, par ailleurs, avoir entrepris des "actions correctrices" et pris des "mesures pour éviter que cela se reproduise". Le magasin de Zhengzhou devrait rouvrir ses portes "après réorganisation", précise...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :