Les kiosques parisiens se diversifient

Ils pourront désormais vendre confiserie, boissons non-alcoolisées, carte de stationnement, piles ou encore de la parapharmacie. Il s'agit de palier la baisse des ventes de journaux au numéro.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Les kiosques à journaux de Paris pourront désormais vendre autre chose que des journaux. Depuis le 1er janvier, la Ville de Paris les autorise à vendre des boissons non-alcoolisées et des confiseries, mais également des produits sous licence de la Ville comme des cartes de stationnement, ou encore des produits dérivés de Paris Plage. Les 401 kiosques parisiens pourront également proposer des produits dits de «dépannage» de type piles, parapharmacie, paquets de mouchoirs?

Pour Mediakiosk, cette annonce permettrait de surmonter la baisse des ventes de journaux qui a atteint 3,5% l?année dernière. Le réseau de kiosques, détenu par de grands acteurs de la presse (Le Figaro, Le Monde, Express-Roularta) mais également Presstalis et JCDecaux, a annoncé une baisse de 2,84% de son bénéfice en 2012.

Le réseau espère que cet élargissement du périmètre commercial compensera suffisamment l'érosion des revenus. La baisse tendancielle des ventes de journaux pourrait s?accélérer dans les prochaines années avec la démocratisation des tablettes numériques.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.