Carrefour veut déjà revendre 100 magasins Dia

 |   |  262  mots
Selon FO, les pôles régionaux Rhin-Rhône (32 magasins), Centre-Ouest (23) et Nord-Ouest (19) sont les plus touchées par les cessions d'actifs.
Selon FO, les pôles régionaux Rhin-Rhône (32 magasins), Centre-Ouest (23) et Nord-Ouest (19) sont les plus touchées par les cessions d'actifs. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
A peine six mois se sont écoulés depuis que Carrefour a racheté au groupe Dia ses 800 magasins français. A l'époque, il s'était vu imposer par l'Autorité de la concurrence la cessions de 56 magasins. Il prévoit désormais d'en céder davantage mais promet de préserver l'emploi. La CGT a dénoncé un plan de restructuration fait "en catimini".

Le groupe de distribution Carrefour espère vendre 100 ex-magasins Dia qu'il avait acquis en 2014, a appris jeudi 28 mai l'AFP auprès de la direction et des syndicats, inquiets pour l'emploi.

Sollicité par l'AFP, Carrefour a confirmé avoir "fait part aux partenaires sociaux de [son] projet de céder 100 magasins". "Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour trouver des repreneurs, et proposer des solutions en interne, pour préserver l'emploi local", affirme le groupe aux 157.000 salariés en France, dont 7.000 collaborateurs ex-Dia.

Fin 2014, le géant français de la distribution a racheté les quelque 800 magasins hexagonaux appartenant à l'espagnol Dia. L'Autorité de la concurrence lui avait alors imposé d'en céder 56.

"Au moins 40 magasins" vont fermer selon les syndicats

Annoncé le 19 mai lors d'un comité central d'entreprise (CCE) d'Erteco, filiale de Carrefour propriétaire de Dia France, ce projet concerne près de "500 emplois", selon la CGT, qui dénonce un plan de restructuration fait "en catimini".

"On sait très bien qu'il y aura au moins 40 magasins qui vont fermer", faute d'acheteurs, craint Thierry Coquin, délégué syndical central CGT. Dans un compte-rendu du CCE mis en ligne sur son blog, Force ouvrière indique pour sa part que "les magasins qui ne trouveraient pas de repreneurs seraient fermés". Dans ce cas, "le principe sera de repositionner localement les salariés avec la mise en place de mesures d'accompagnement à la mobilité interne", écrit le syndicat.

Selon FO, les pôles régionaux Rhin-Rhône (32 magasins), Centre-Ouest (23) et Nord-Ouest (19) sont les plus touchées par les cessions d'actifs.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2015 à 17:30 :
si on ne peut plus aller à dia , on ira à U ! :-)
a écrit le 29/05/2015 à 13:56 :
On sent dans la rapidité des décisions, même petites comme ici, et la fébrilité interne la préparation par Carrefour d'une grosse acquisition. La piste principale est celle d'une implantation aux USA pouvant se faire via un belge ou un hollandais déjà installés et stabilisés. Il serait ensuite possible à Carrefour de reprendre sur ce territoire nombre de magasins qui sont à vendre pour cause d'avancée rapide d'Amazon. Le groupe s'est laissé dépasser par Tesco, Kroger ou Cosco et l'Américain Wall-Mart, plus grosse entreprise du monde par le chiffre d'affaire, fera cette année plus de 5 fois son revenu. Il est en effet temps d'agir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :