Urban Outfitters propose à ses employés de travailler... gratuitement !

 |  | 416 mots
Lecture 2 min.
La marque américaine Urban Outfitters est présente en France aux Galeries Lafayette à Paris et sur internet.
La marque américaine Urban Outfitters est présente en France aux Galeries Lafayette à Paris et sur internet. (Crédits : Reuters)
La maison mère de la chaîne de magasins américaine Urban Outfitters a lancé un appel au bénévolat pour venir travailler le week-end dans l'un de ses entrepôts afin de gérer son pic d'activité en octobre.

Travailler pour son entreprise... mais gracieusement, parce qu'elle a besoin "d'un coup de main". Telle est la proposition d'URBN, maison-mère américaine des marques Urban Outfitters, Anthropologie et Free People, trois marques de distribution de prêt-à-porter, accessoires et décoration. Plus précisément, l'entreprise a appelé ses salariés à venir gratuitement travailler dans l'un de ses entrepôts le week-end.

Dans un courriel aux salariés paru dans la presse américaine, elle précise rechercher "des volontaires pour aider le week-end dans [son] entrepôt de Gap (Pennsylvanie)"  La "mission" consiste à collecter, emballer et expédier des colis pendant une durée de six heures par jour au cours des trois prochains week-ends d'octobre. Des tâches pour lesquels un employé sans qualification serait payé au minimum 10,80 dollars de l'heure habituellement.

Mais pour les bons samaritains qui souhaiteraient participer à l'opération en question, aucune rémunération supplémentaire n'est proposée. "Le déjeuner est fourni" et le transport remboursé en cas de besoin, précise tout de même l'annonce. Il est même précisé que les volontaires sont invités à s'inscrire pour un ou plusieurs jours.

"Team building"

"Le mois d'octobre est le plus chargé pour le centre, et nous avons besoin d'un coup de main pour assurer les livraisons des commandes dans les temps", est-il expliqué. Pour tenter de convaincre les volontaires, l'entreprise vante une " formidable manière d'expérimenter directement [ses] son organisation de gestion des commandes" tout en "servant les besoins de clients". L'expérience est même décrite comme une activité susceptible de dynamiser l'esprit d'équipe ("team building").

Des réponses favorables auraient déjà été envoyées et des salariés payés à l'heure dans l'entrepôt en question se seraient même portés volontaires. "Une offre très appréciable mais que nous avons dû décliner afin d'appliquer toutes les réglementations du travail", a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

A travers ses trois enseignes, l'entreprise compte plus de 547 magasins dans le monde, surtout aux Etats-Unis et au Canada mais aussi en Europe (Royaume-Uni, Belgique notamment). Urban Outfitters, créée dans les années 1970, est également présente dans des magasins multimarques, notamment en France aux Galeries Lafayette. Au cours des six premiers mois de l'année, le groupe a engrangé plus de 100 millions de dollars de bénéfice net. Largement quoi gérer des pics d'activité tout en rémunérant les heures supplémentaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2015 à 13:09 :
scandaleux au premier abord, bon apres faut etre objectif, la france, avec un poids de l'etat de 60%, demande aux gens de travailler gratuitement pour l'etat des le mois de juin!
( inutile de me dresser la liste de tous les avantages que ca procure sur le papier - mais bcp moins dans les faits-)
et ca; ca n'indigne personne, c'est a se demander pourquoi..........
comme disait coluche ' le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme, le socialisme c'est juste l'inverse)
Réponse de le 13/10/2015 à 0:03 :
Niveau de reflexion zero. Meme Cap'tain America n'aurait pas fait pire!
Réponse de le 13/10/2015 à 0:03 :
Niveau de reflexion zero. Meme Cap'tain America n'aurait pas fait pire!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :