Gâchis alimentaire : les supermarchés autorisés à donner les invendus aux associations

Un amendement à la loi Macron adopté vendredi soir au Sénat permet aux grandes surfaces de distribuer aux associations caritatives les denrées alimentaires invendues. Une victoire pour un élu de Courbevoie, Arash Derambarsh, à l'origine d'une pétition en faveur de cette mesure après une expérimentation réussie sur le terrain.
(Crédits : Reuters)

Une mesure simple qui semble tomber sous le sens. A la faveur d'un amendement à la loi Macron, le Sénat a autorisé les supermarchés à distribuer les invendus alimentaires à des associations. Ce vote est intervenu vendredi soir à l'unanimité, sous les applaudissements, malgré un avis défavorable du gouvernement. Concrètement, l'amendement, défendu par la sénatrice UDI Nathalie Goulet, prévoit que:

"les magasins de commerce de détail, d'une surface supérieure à 1.000 m2, peuvent mettre en place une convention d'organisation de la collecte sécurisée des denrées alimentaires invendues encore consommables au profit d'une ou plusieurs associations d'aide alimentaire."

Le texte devra être adopté à l'Assemblée pour entrer en vigueur. Un amendement similaire avait été déposé par le député UMP Frédéric Lefebvre, mais n'avait pas été adopté, à la demande du gouvernement.

"Chaque jour 20 à 40 kg de nourritures sont jetés par chaque supermarché alors que des gens, en France ne peuvent pas, faute de moyens, se nourrir", a fait valoir la sénatrice de l'Orne.

Elle a souligné qu'un élu UMP de Courbevoie (Hauts-de-Seine), Arash Derambarsh, a mené une expérience sur le terrain dans sa ville où il a pu distribuer chaque jour plus de 500 euros de nourriture. Ce vote est une victoire pour Arash Derambarsh qui a lancé une pétition contre le gaspillage alimentaire avec l'acteur réalisateur Mathieu Kassovitz, qui a recueilli à ce stade plus de 178.000 signatures.

> lire la tribune d'Arash Derambarsh et Mathieu Kassovitz "Mettre fin au gâchis alimentaire"

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 13/04/2015 à 2:14
Signaler
C'est délirant : pourrait-on savoir et seulement essayer de comprendre en vertu de quoi cette pratique aurait-elle été interdite, en quelle année et par qui ? La loi ne devrait pas uniquement "permettre" mais obliger ces dons...

à écrit le 12/04/2015 à 14:54
Signaler
"collecte sécurisée des denrées alimentaires invendues encore consommables" Les spécialistes de la sécurité sanitaire et autres inspecteurs de l'administration vont avoir de quoi se mettre sous la dent. Quid des DLC, DLUO, de la chaine du froid, ...

le 13/04/2015 à 2:20
Signaler
Fausse remarque d'un suppôt de la morbide grande distribution : la chaîne sera la même que celle qui collecte les dons des fabricants (dons consécutifs aux retours de la GD pour des motifs futiles).

à écrit le 12/04/2015 à 13:11
Signaler
Les riches peuvent ils aussi bénéficier des produits en dates limites de consommations ? Je dis cela par souci d'équité. Ils ont droit aussi de manger de la M****.

à écrit le 12/04/2015 à 8:17
Signaler
les grandes surfaces vont profiter du crédit d’impôt sur les dons alimentaires Ainsi elles vont gonfler la valeur de marchandises qui ne valent plus rien à la vente et donc tirer profit de la misère encore une fois La loi a-t-elle définie la valeur...

à écrit le 12/04/2015 à 5:04
Signaler
Comme d'habitude les pauvres n'ont droit qu'aux restes.

le 12/04/2015 à 9:45
Signaler
Les restes d'un repas sont constitués d'aliments entamés.....

le 12/04/2015 à 10:01
Signaler
et vous que faites vous, à mon avis rien.

le 12/04/2015 à 10:43
Signaler
Vous avez raison. Je suis un retraité pauvre avec 847 € de retraite. Et vous ? Que faites vous ?

à écrit le 12/04/2015 à 0:49
Signaler
Très bien mais il est évident que des tas de gens pas forcément dans le besoin se nourriront gratuitement. Autrement dit, l'industrie alimentaire est taxée. L'enfer est pavé de bonnes intentions. Les abus seront payés par ceux qui payent leur nourrit...

le 12/04/2015 à 10:03
Signaler
vous avez parfaitement raison, c'est nous qui allons encore payer mais on a l'habitude d'être tondu.

à écrit le 11/04/2015 à 20:05
Signaler
Il faut impérativement envoyer ces surplus en Ukraine, les gens crèvent de faim là-bas. Faut-il encore rappeler que les Ukrainiens sont les grands amis des Français, ces amis auxquels notre noble BHL a appris les Droits de l’homme ?

le 12/04/2015 à 10:05
Signaler
ils attendent toujours votre colis, ils ne voient toujours rien venir.

à écrit le 11/04/2015 à 19:38
Signaler
Pourquoi les commerces d'au moins 1000m2?? Est-ce ma supérette de quartier ne pas digne de partager autant les produits avec les association locale? Vive la France ou n'importe quoi deviens la proie de la dictature bureaucrate. Initiative avec des bé...

le 12/04/2015 à 16:30
Signaler
Soyez rassurée, Marie, les petites surfaces, elles, ne possèdent pas de broyeur. Les poubelles de votre supérette sont donc certainement déjà visitées par des freegans.

à écrit le 11/04/2015 à 19:02
Signaler
La lutte pour la dignité, c'est comme la gestion de l'économie ça n'est ni de gauche ni de droite, ce qui compte c'est ce qui marche pour parodier une citation de Tony Blair qui date de 1998 !!! Le Sénat se grandit après de nombreuses polémiques à ad...

le 11/04/2015 à 20:26
Signaler
est ce qu'il y a un sujet sur lequel vous n'avez rien à dire ?

à écrit le 11/04/2015 à 18:22
Signaler
Très sage décision ! Il était temps de le faire.

le 12/04/2015 à 5:07
Signaler
Monseigneur Macron est trop bon !...Touchez ma bosse monseigneur.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.