L'achat de verres correcteurs sans ordonnance validé par le Sénat

Les sénateurs ont adopté un article ajouté à la loi Macron autorisant l'achat de verres correcteurs sans prescription médicale en cours de validité. Une disposition supprimant l'obligation introduite dans la loi Hamon de 2014.

1 mn

(Crédits : reuters.com)

Dans la nuit de vendredi à samedi, le Sénat a adopté un article additionnel à la loi Macron sur la modernisation de l'économie, autorisant l'achat de verres correcteurs sans prescription médicale. L'obligation absolue d'une ordonnance en cours de validité remonte à la loi Hamon sur la consommation de mars 2014, la prescription n'était auparavant nécessaire que pour les moins de 16 ans et afin de bénéficier du remboursement de la part prise en charge par la Sécurité sociale.

L'article validé par le Sénat, qui avait été introduit en commission par la sénatrice (UMP) Dominique Estrosi Sassone, doit encore être voté par les députés pour pouvoir entrer en vigueur.

"On peut rassurer les auteurs des amendements de suppression et les 5.800 ophtalmologues. Durant soixante-dix ans, période durant laquelle cette obligation ne s'imposait pas, les patients ont continué de consulter des ophtalmologistes" a fait valoir la sénatrice, co-rapporteur du texte, estimant que la France ne peut être "le seul pays de l'Union européenne à refuser une paire de lunettes à un client chinois ou américain qui a cassé la sienne".

La sénatrice Brigitte Gonthier-Maurin (Communiste, républicain et citoyen, CRC) avait relayé les inquiétudes des ophtalmologistes "qui craignent de voir disparaître leur activité avec cet article", évoquant un "risque sanitaire : seuls les ophtalmologistes peuvent détecter des maladies asymptomatiques aux conséquences irréversibles, tels le glaucome ou la rétinopathie diabétique".

Plus de 1.700 amendements ont été déposés au Sénat sur le projet de loi Macron dont l'examen doit durer jusqu'au 18 avril, avant d'être voté le 6 mai, dans le cadre de la procédure accélérée.

(avec AFP)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 12/04/2015 à 12:11
Signaler
Le vrai problème vient du manque d'ophtalmologiste qui explique les délais énormes pour obtenir un rdv. Tout le reste n'est que balivernes. Pourquoi manque t'on d'ophtalmologistes?? Si quelqu'un à la réponse avant que l'on en fasse venir de n'importe...

à écrit le 12/04/2015 à 11:46
Signaler
On le voit avec les taxis , notaires , médecins ... c'est très difficile de réformer en france car les intérêts partisans priment quasiment toujours sur l'intérêt commun (merci niel pour le mobile ). La dernière fois que j'ai été voir un opthalmo , ...

à écrit le 11/04/2015 à 16:54
Signaler
Bonjour les risques sanitaires par manque d'examens médicaux sérieux et complets et la recrudescence des remboursements de sécurité sociale. On avait fait la chasse aux remboursement de complaisance sur les lunettes de soleil notamment et on y revien...

le 11/04/2015 à 18:12
Signaler
Pas de remboursement si pas d'ordonnance... et Basta ! Le problème est réglé ! Par contre, si vous êtes prêt à prendre en charge vos lunettes, vous pourrez qd même y aller en direct (étrangers, personne pressée,...) De toute façon, on peut déjà fai...

le 12/04/2015 à 20:11
Signaler
Pas la peine d'être agressif ainsi. Je ne tombe nullement dans l'hypocrisie. Je pense qu'on nous fait de plus en plus souvent prendre des vessies pour des lanternes, et toujours au prix le plus fort, au nom de l'économie. Un spécialiste se paye et on...

à écrit le 11/04/2015 à 16:10
Signaler
Et je fais comment pour savoir de quelle correction je vais avoir besoin. Je vais chez Leclerc...

le 12/04/2015 à 14:33
Signaler
tu prends rdv chez un ophtalmo. maintenant que ce n est plus obligatoire, il va enfin y avoir de la disponibilite pour recevoir les patients

à écrit le 11/04/2015 à 13:45
Signaler
ok pour tous ce qui dit dans ce blog , mais, il faut savoir que, pour avoir un rendez-vous ophtalmo il faut entre 3 et six mois, ce qui prétends attendre avant d'avoir de nouveaux verres de lunette, ou et dans ce cas la sécurité du patient dans un be...

à écrit le 11/04/2015 à 12:45
Signaler
car l'assuré sait qu'il sera remboursé à 60% de 7€ prise en charge sécu pour des verres correcteur qui coûteront bien plus 7€. bref, de la masturbation intellectuelle pour faire croire aux sans dent qu'ils sont protégés par les élus.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.