Philippe Germond devient président du PMU

 |   |  349  mots
Ex dirigeant de Hewlett Packard France puis de SFR, d'Alcatelet enfin d'Atos Origin, Philippe Germond va remplacer Bertrand Bélinguier à partir du 1er mai. Il arrive à un moment stratégique aux commandes de l'opérateur des courses hippiques.

Bertrand Bélinguier, dont le mandat de président du PMU arrive à échéance, sera remplacé par Philippe Germond des le 1er mai 2009. Le futur responsable du PMU a été successivement directeur général de Hewlett Packard France, président de SFR Groupe Cegetel puis directeur chez Alcatel avant de prendre la président d?Atos Origin jusqu?en novembre 2008.

 

Bertrand Bélinguier cède les rênes du PMU dont il exerçait la présidence depuis 1997. Son mandat arrivait à échéance et le conseil d?administration de l?opérateur hippique a choisi hier soir son successeur. Il s?agit de Philippe Germond.

 

Ce dernier est peu connu du milieu hippique et sa carrière était plutôt tournée vers les secteurs technologiques. Il a débuté sa carrière en 1980 chez Hewlett Packard, où il est resté quinze ans, avant de devenir directeur général, puis président de SFR Groupe Cegetel. De 2002 à 2006, il devient directeur général de d?Alcatel qu?il quitte au moment de la fusion avec Lucent. Il entre ensuite chez Atos Origin , dont il devient président en 2007. En guerre avec les actionnaires de ce groupe de service informatique, les fonds d?investissements Centaurus et Pardus, il sera remplacé à ce poste par Thierry Breton en novembre 2008.

 

Philippe Germond rejoindra le PMU dés le 1er avril prochain comme conseiller du président avant de prendre officiellement ses fonctions de président directeur général le 1er mai 2009. Le nouveau président arrive à un moment stratégique aux commandes de l?opérateur des courses hippiques.

 

Ce groupement d?intérêt économique, contrôlé par les sociétés de courses et qui a pour mission d?organiser les paris sur les courses, doit se préparer à la prochaine ouverture à la concurrence des paris sportifs qui devrait entrer en vigueur au début de l?année 2010. A cette occasion, le PMU doit prendre une décision stratégique : soit rester un spécialiste des courses hippiques, soit étendre son activité vers d?autres paris sportifs.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
encore un parachute dore ,a quoi tient cette nomination!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
en quittant alcatel, avant la fusion avec lucent a touché 3 millions d'euro, et 4 millions de prévu apres le départ d'atos, mais la le medef est pas d'accord
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour une fois, il ne s'agit pas d'un Inspecteur des Finances
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette nomination tient à la "proposition" de E. Wurtz! Vu le salaire; à mon avis il va pas rester longtemps...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :