Audience historique pour le Super Bowl

 |   |  382  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
111 millions d'Américains ont regardé la grande finale du championnat de football américain. Du jamais vu. Les publicités ont en revanche déçu.

Le quatrième sacre des Green Bay Packers - victorieux 31-25 des Pittsburgh Steelers - a été suivi en moyenne par 111 millions de téléspectateurs dimanche soir aux Etats-Unis. Du jamais vu dans l'histoire de la télévision américaine ! C'est donc mieux que les 106,5 millions réalisés par le précédent Super Bowl, qui avait alors battu un record datant de 27 ans (106 millions de téléspectateurs pour le dernier épisode de la série M*A*S*H en 1983).

Au total, 162,9 millions de spectateurs - un autre record - ont regardé au moins une partie du match, contre 153,4 millions l'an passé. Cela représente plus de la moitié de la population américaine, estimée à 308 millions lors du dernier recensement effectué l'an passé.

L'opposition entre deux des équipes les plus populaires de la NFL, la ligue de football américain, a attiré 46% des téléspectateurs américains, la meilleure part d'audience pour cet évènement depuis la finale de 1986. Cela reste cependant inférieur aux sommets atteints dans les années 80, lorsque les Super Bowl flirtaient avec la barre des 50%.

Dans le stade des Cowboys de Dallas, 103.219 personnes ont assisté au match. Une petite déception, les organisateurs souhaitant battre le record de 103.985 spectateurs, établi lors du Super Bowl de 1980 à Pasadena (Californie). Notamment parce que plus de plusieurs centaines de fans, qui avaient pourtant acheté leurs billets à prix d'or, n'ont pas pu entrer dans l'enceinte.

Toujours très attendues par une bonne partie des téléspectateurs, les publicités (retrouvez tous les spots sur YouTube) ont quelque peu déçu cette année, estime la presse américaine ce lundi. Peu de spots ont réellement marqué les esprits, à l'exception peut-être de la publicité de Volkswagen mettant en scène un Mini Dark Vador ou celle de Best Buy avec Justin Bieber et Ozzy Osbourne.

Coca-Cola, PepsiCo, General Motors, Mercedes, Walt Disney ou encore Best Buy ont déboursé entre 2,8 et 3 millions de dollars pour 30 secondes de présence à l'écran. Ces annonceurs n'hésitent pas à dépenser des petites fortunes pour leurs spots, souvent diffusés une seule fois. Il faut rivaliser d'ingéniosité pour se démarquer, créer l'événement et être revisionné des millions de fois sur Internet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2011 à 23:48 :
Les publicités ont déçu?Qui?
Pourquoi faire tant de cas de l'expression moderne du mensonge?Des gamins défoncés qui s'amusent en se faisant passer pour des artistes et qui finissent en désintox à 30 ans.Qu'est ce qu'on en a a secouer mec !
Pas besoin de les encenser,ils font ça trés bien entre eux.Genre : "Géniaaaal!!Ce gars est un killer!'Et ça s'arrête là,ils n'ont qu'une quarantaine de mots à leur vocabulaire.Comme un animateur ou un telerealité people.
Des benêts mec!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :