Costa Concordia, 1,5 milliard d'euros pour faire naviguer l'épave vers son cimetière

 |   |  382  mots
(Crédits : reuters.com)
Deux ans et demi après son naufrage le 13 janvier 2012 devant l'île toscane du Giglio qui avait fait 32 morts, l'opération sans précédent de renflouement du paquebot Concordia, a débuté lundi. Elle et devrait se prolonger au moins jusqu'au week-end prochain.

Deux ans et demi après son naufrage le 13 janvier 2012 devant l'île toscane du Giglio qui avait fait 32 morts, l'opération sans précédent de renflouement du paquebot Concordia, a débuté lundi. Elle et devrait se prolonger au moins jusqu'au week-end prochain. Michael Thamm, le patron de Costa a déclaré devant la presse que le coût total de l'opération de sauvetage du paquebot s'élevait désormais à 1,5 milliard d'euros.

Les équipes sur place ont commencé à l'aube à injecter de l'air dans les quelque 30 caissons entourant l'épave longue de près de 300 mètres et pesant 115.000 tonnes, afin qu'elle se relève. Le navire a commencé à flotté. Une fois en flottaison totale, le navire sera déplacé d'une trentaine de mètres vers le large à l'est de l'île et solidement positionné à l'aide de 36 câbles d'acier et de 56 chaînes.

De la bonne réussite de cette phase, d'une durée de six à huit heures, dépendra le départ du géant des mers vers le port de Gênes (nord), où il sera démantelé.

Risque

A 08h30 le bateau a été commencé à être détaché des plate-formes sur lequel il reposait, "en commençant par la poupe (arrière)", selon Costa. "Le risque, c'est que le bateau se casse ou que les chaînes qui soutiennent sa coque se rompent", avait souligné dimanche à l'AFP Nick Sloane, spécialiste mondial du renflouement de navires.

Si tout se passe comme prévu, tous les caissons seront positionnés mardi ou mercredi pour cette fois véritablement renflouer le navire. Cette deuxième phase débutera jeudi pour se prolonger jusqu'à samedi. L'air emplira alors tous les caissons, et les superstructures du navire seront dégagées de tout débris afin de permettre une navigation sûre.

Passage au large de la Corse

Un dernier contrôle et le paquebot reprendra la mer, en principe le 21 juillet, pour son dernier voyage à destination de Gênes. La dernière traversée méditerranéenne du géant des mers - longue de 280 km - durera quatre jours environ, pour se terminer vers le 25 juillet. L'épave devrait passer à 25 km de la Corse, près de l'île d'Elbe, et à 10 km de l'île italienne de Capraia.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2014 à 13:26 :
"Ses draulemant zécri"
Même si c'est l'été, il doit bien y avoir des stagiaires qui maitrisent la syntaxe et l'orthographe?
a écrit le 15/07/2014 à 12:25 :
depuis plus de 2 ans, ça devrait être déjà fait cette histoire! tant d'argent pour une c....rie pareille, alors que ça aurait pu être employé à autre chose !
a écrit le 15/07/2014 à 8:47 :
a commencé à flotter .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :