Center Parcs : le groupe Pierre et Vacances se pourvoit en cassation

 |   |  319  mots
Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu le projet de construction de Center Parcs en Isère.
Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu le projet de construction de Center Parcs en Isère. (Crédits : D.R)
Le groupe Pierre et Vacances espère une ambiance plus sereine. Les "Zadistes" continuent d'occuper les lieux du chantier.

Pierre&Vacances-Center Parcs a annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation à la suite de la décision  du tribunal administratif de Grenoble de suspendre un arrêté de la préfecture de l'Isère qui autorisait la construction d'un parc.

Dans un communiqué publié mercredi, le groupe a indiqué qu'il prenait "la décision de se pourvoir en cassation auprès du Conseil d'Etat" au lendemain de la suspension d'un arrêté préfectoral du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l'eau.

Double décision du tribunal administratif

Si le tribunal administratif a suspendu l'arrêté préfectoral du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l'eau, dans le même temps, il a rejeté trois recours qui attaquaient un second arrêté, -pris le 16 octobre - qui autorisait la destruction d'espèces protégées et de leurs habitats, en estimant "qu'aucun doute sérieux ne pesait sur sa légalité".

C'est sur la base de cette double décision du tribunal administratif que le groupe Pierre&Vacances- Center Parcs assure qu'il est "légitime" de poursuivre le défrichement. Comme le disent avec lui les partisans du projet de ce parc de 202 hectares qui devrait à terme proposer un millier de cottages et une bulle aquatique tropicale, pouvant accuellir plus de 5.600 personnes.

Le débat reste vif

Cependant, tant que les zadistes installés sur place depuis novembre dernier ne bougent pas, les travaux de défrichement sont bloqués. Et les travaux de construction du centre lui même, prévu fin 2015/début 2016, sont suspendus au jugement sur le fond qui est attendu en juin 2015.

Soucieux de ne pas envenimer le débat, Center Parcs va "se rapprocher des services de l'Etat sur les modalités de reprise du chantier, dans un climat qu'il souhaite apaisé et serein après ces décisions de justice".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2014 à 16:38 :
Halte aux bétonneurs qui cherchent essentiellement à se bétonner du fric. Qu'ils aillent démolir la Suisse.
a écrit le 26/12/2014 à 15:09 :
J'adore ces sociétés qui sont pour la libre entreprise, à condition, d'être subventionnées.
Comme quasiment l'ensemble de la promotion immobilière l'est par la fiscalité.
Quant à la création de 700 emplois dans la région, il s'agit d'emplois partiels qui en équivalent temps plein en représente moins de la moitié. Ce n'est pas négligeable, mais il y a tromperie sur la marchandise.
a écrit le 25/12/2014 à 17:25 :
La bonne conscience caractéristique de ces zadistes et autres EELV associée au principe de précaution qui permet à tout politicien de se cacher derrière son petit doigt empêche le développement de tout projet industriel raisonnable dans notre pays. Celui-là est réclamé par les habitants qui ont besoin de se trouver un job pas trop loin de chez eux mais concernant celui de Sivens, je ne suis pas sur qu'il soit bien utile à la collectivité.
a écrit le 25/12/2014 à 10:22 :
Si nous n'avons měme plus le droit de bétonner la campagne!
Réponse de le 26/12/2014 à 12:48 :
A la campagne c'est le chacun pour sa gueule qui compte. On veut des transports en commun et des autoroutes uniquement s'ils sont financés par ses voisins citadins. On ne veut surtout pas de logements sociaux qui pourraient troubler la mixité sociale paysanne...
a écrit le 24/12/2014 à 18:08 :
CE PROGE PEUT ETRE FAIT ALLIEUR QUE DANS CETTE ZONE QUE JE CONNAIS TRES BIEN OU PART DEUX SOURCES DE RIVIERE DU COIN? L EAU POTABLE VAS DEVENIR UNE RECOURCE INPORTANTE POUR LA FRANCE ? GARDON NOS RICHESSES NATURELLES?
Réponse de le 26/12/2014 à 18:48 :
Projet. Ailleurs. En plus de vous foutre du monde en écrivant systématiquement en majuscules, vous vous permettez d'écrire le français aussi bien que mon cousin de 4 ans.
Réponse de le 27/12/2014 à 11:40 :
JE ME BAS POUR IDEES D AVENIR? S IL LE FAUT J ECRIRAIS EN JAVANAIS???
a écrit le 24/12/2014 à 17:31 :
Marre de ces zadistes gauchistes qui ne respectent pas les lois. La justice complice du mur des cons leur donne raison.
Rentrons en résistance contre ce gauchisme inhumain !
Réponse de le 24/12/2014 à 17:40 :
Les zadistes sont les nouveau punks à chien
Ils refusent la société et effectivement on ne devrait pas les écouter

Le mur des cons c'était tres bien et on devrait t mettre tous les policards qui depuis 30 ans gouvernent la France
Réponse de le 24/12/2014 à 18:20 :
Chassons ces bouffeurs de tritons et de bougies, comme à Nantes ils vont trouve rune nouvelle espèce de mouche, avec ces contre-action la France avance et crée des emplois, il n'y a plus d'autorité, nous protégeons ceux qui ne veulent rien faire.
Réponse de le 25/12/2014 à 5:05 :
Vos commentaires. Personnellement je ne voudrais pas d'un center park derrière mon jardin. Et vous ?
Réponse de le 25/12/2014 à 18:09 :
Il n'y avait que des gens de droite sur le mur des cons. D'ou le scandale. Encore une nieme violence de gauche..,non punie et étouffée !!!!
Réponse de le 25/12/2014 à 19:26 :
J'aimerais surtout être sûr et certain que tout a été fait dans les règles de l'art dans ce dossier; et à lire toutes les réponses des diverses parties, soit il y a des menteurs soit tout n'a pas été fait selon les règles ou voire peut-être y a-t-il un peu des deux. Et quand je vois la puissance d'un groupe tel que Pierre&Vacances, je me dit qu'il doit être aisé pour eux d'obtenir certains appuis même s'ils ne sont pas très "légaux" sans pour autant être dans l'illégalité. C'est tout l'art de certains grands groupes de toujours 'flirter' avec la ligne blanche voire la tutoyer ou la chevaucher mais en prenant garde de ne jamais la franchir.
On peut aussi oublier les destinations de ce groupe pour les prochaines vacances si on adhère pas à leur façon de conduire ce dossier. C'est le droit de tout consommateur de choisir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :