La tour Eiffel veut supprimer les files d'attentes

 |   |  262  mots
Dans le détail, une partie des ascenseurs sera modernisée, tout comme le deuxième étage inférieur.
Dans le détail, une partie des ascenseurs sera modernisée, tout comme le deuxième étage inférieur. (Crédits : Reuters)
Le plan d'investissement prévoit de mieux accueillir les visiteurs du monument emblématique de la capitale.

Visitée par près de six millions de personnes par an, la tour Eiffel, inaugurée en 1889, veut améliorer de manière radicale l'accueil du public. Ce vendredi, la mairie de Paris annonce que 300 millions d'euros vont être investis sur 15 ans : une partie sera destinée à la réfection des espaces d'accueil afin de "réduire voire supprimer les files d'attente".

Ce plan devra être voté fin janvier au Conseil de Paris à l'occasion du renouvellement pour 15 ans de la délégation de service public en cours, qui s'achève le 31 octobre 2017, à la SETE (Société d'Exploitation de la tour Eiffel), société publique locale détenue à 100% par la collectivité parisienne.

Le "scintillement" rénové

Cet investissement intervient alors que Paris est candidate aux Jeux Olympiques 2024 ainsi qu'à l'Exposition universelle de 2025. Citée dans un communiqué, Anne Hidalgo, la maire de Paris, a "la volonté de valoriser davantage la tour Eiffel, d'en faire une vitrine irréprochable de la qualité de l'accueil parisien, et par là même de renforcer la qualité de l'offre culturelle et touristique de la capitale". Selon l'adjoint au Tourisme Jean-François Martins, les investissements s'élèveront à 20 millions d'euros par an contre 13,7 aujourd'hui.

Dans le détail, une partie des ascenseurs sera modernisée, tout comme le deuxième étage inférieur. D'importants travaux de mise en peinture et de décapage, ainsi que des aménagements de sécurité aux abords du site, sont également prévus. Enfin, le scintillement, observé chaque soir par les Parisiens et les visiteurs, sera rénové.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2017 à 12:59 :
Supprimer les files d'attentes ou bien augmenter les revenus ?

Cela me rappelle Lascaux 4 dans laquelle le mot d'ordre est de ne pas refuser de visiteurs et du coup on passe d'une visite toutes les 12 minutes à une visite toutes les 6 minutes pour une durée de 3h minimum cela demande énormément au salariés étant donné que 23 personnes sont concernés par chaque groupe de visiteurs.

Quand vous vous retrouvez dans une grotte, même fausse hein, avec un groupe qui suit et un qui précède ça commence à faire serrer et il vaut mieux ne pas être claustrophobe. Heureusement qu'ils ont réussi leur concept sinon cela serait vraiment un moins mais, parti avec plein d'apriori et une envie furieuse de faire autre chose j'ai été très agréablement surpris.

Maintenant ce serait bien de penser aux salariés à qui cela met une grosse pression et je pense également à tout ces artistes peintres pris en CDD pour faire de fabuleuses reproductions à Lascaux et à Chauvet qui sont dorénavant à pôle emploi. Il y a quelque chose qui ne va pas là.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :