Un cabinet australien va rejoindre le groupe Norton Rose

 |   |  416  mots
Le cabinet Deacons Australie intégrera début 2010 le réseau mondial de Norton Rose. Ce nouveau groupe comprendra plus de 1.800 juristes.

Bon nombre de cabinets d?avocats d?affaires internationaux souffrent de la crise. Certains réduisent leur effectif, d?autres se préparent déjà à la reprise économique. D?origine britannique, le cabinet Norton Rose LLP a opté pour la seconde option. C?est ainsi qu?il vient d?annoncer l?arrivée au 1er janvier 2010 de l?un des trois plus importants cabinets d?avocats d?affaires australiens Deacons Australie ( avec un effectif d?environ 500 juristes). Avec cette intégration, l?ensemble deviendra le groupe Norton Rose. "Nous sommes en discussion depuis novembre 2008", explique à La Tribune Peter Martyr, actuel "Chief executive" de Norton Rose LLP et futur "Chief Executive" du groupe.

En raison d?un nombre restreint de cabinets importants en Australie, l?arrivée de Deacons représentait une excellente opportunité pour Norton Rose. De son côté, le cabinet australien recherchait à intégrer un réseau mondial. Pour être davantage présent dans la région Asie-Pacifique, "c?est une excellente opportunité. Et je suis convaincu que la période est propice pour construire", estime Peter Martyr. D?autant que les banques en Australie n?ont pas vraiment souffert de la crise. Le retour à la croissance dans la région Asie-Pacifique pourrait vite revenir.

C?est pourquoi les investisseurs internationaux et les sociétés multinationales s?intéressent de près à cette zone géographique. Il existe en effet des opportunités notamment dans les secteurs des infrastructures, du transport et de l?énergie. Le groupe français Thalès serait déjà présent en Australie. "L?arrivée du cabinet australien Deacons ouvre de nouvelles opportunités pour le bureau parisien de Norton Rose qui travaille beaucoup avec des clients asiatiques", indique George Paterson, "managing partner" du bureau parisien.

Le nouveau Groupe Norton affichera un chiffre d?affaires de 483 millions d?euros avec plus de 1800 juristes au sein de 29 bureaux dans le monde. L?arrivée de Deacons ne sera effective que le 1er janvier prochain pour une double raison. Comme Norton Rose a déjà des bureaux en Asie, le cabinet australien doit se séparer de son antenne basée à Hong Kong. Et "nous avons estimé qu?un délai de six mois était nécessaire pour intégrer Deacons dans le réseau international de Norton Rose", souligne Peter Martyr. Plusieurs avocats australiens seraient déjà intéressés pour avoir une expérience dans des bureaux du réseau. Celui de Paris serait assez fortement demandé?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :