Procès de la catastrophe du Concorde : le parquet fait à son tour appel

 |   |  237  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
A l'instar de Continental Airlines et d'Air France, le parquet a décidé d'interjeter appel dans l'affaire de la catastrophe du Concorde, jugée au début du mois en première instance par le tribunal de Pontoise.

Le parquet de Pontoise (Val-d'Oise) a annoncé mardi avoir fait appel du jugement de la catastrophe du Concorde qui a fait 113 morts en 2000 près de Paris.

Les compagnies aériennes Continental Airlines et Air France ont déjà fait appel du jugement qui a condamné ce mois-ci la première à 200.000 euros d'amende et l'a déclarée coupable "d'homicides et blessures involontaires". Un mécanicien de la compagnie aérienne américaine, John Taylor, absent du procès et visé par un mandat d'arrêt depuis 2005, a été condamné à 15 mois de prison avec sursis.

Le 25 juillet 2000, un Concorde d'Air France transportant 109 passagers vers New York avait pris feu peu après son décollage de Roissy et s'était écrasé sur un hôtel de Gonesse, tuant quatre personnes.

Après dix ans de procédure, le tribunal de Pontoise a retenu le 6 décembre que l'accident avait été provoqué par l'éclatement d'un pneu avant-droit du Concorde, causé par une lamelle en titane de 43,5 cm tombée d'un avion Continental.

Un avocat d'Air France a estimé la semaine dernière que le procès en appel pourrait avoir lieu dans un ou deux ans.

Il avait expliqué l'appel d'Air France par la volonté de la compagnie d'être "à armes égales devant la cour avec Continental, qui a dit énormément de mal sur Air France, ce qui n'était pas justifié ni techniquement, ni juridiquement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :