Achat d'avions : le patron d'Air France rencontre Lellouche mercredi

Le secrétaire d'Etat au commerce extérieur a convoqué Pierre-Henri Gourgeon pour qu'il s'explique sur la commande à venir d'une centaine de long-courriers.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Il n'aura pas fallu longtemps. Prié ce matin par le secrétaire d'Etat au commerce extérieur Pierre Lellouche de s'expliquer sur la méga-commande d'avions que le groupe entend passer cet été,  le directeur général du groupe aérien, rencontrera demain mercredi le secrétaire d'Etat. Pierre-Henri Gourgeon devra expliquer la problématique du groupe, alors que la pression monte pour qu'il favorise Airbus. Le groupe doit commander une centaine de long-courriers en juillet.

"Ce sont des emplois français" qui sont concernés, a souligné Pierre Lellouche à l'AFP jugeant que les parlement air es étaient "tout à fait dans leur rôle" en voulant privilégier Airbus. Une centaine de députés de tous bords exigent qu'Air France choisisse Airbus. Thierry Mariani, secrétaire d'Etat aux transports a indiqué quant à lui que le gouvernement "serait attentif à ce que l'industrie française soit bien prise en compte".

 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 07/07/2011 à 0:46
Signaler
A l'heure de la mondialisation, bien malins parmi ces parlementaires qui peuvent dire d'un avion quelle part représente des emplois français. De la fourniture des matières premières aux systèmes, de l'ingéniérie à l'assemblage final et à la maintenan...

à écrit le 15/06/2011 à 14:50
Signaler
Et ç'a continue ! Ramassi d'élus crétins tout juste bon à taper dans "la gamelle" et faire de la figuration devant les électeurs : des paons... ! Vous savez ce que c'est : un appel d'offre ? Air France à le devoir d'appeler la concurence...Et si A...

à écrit le 15/06/2011 à 13:25
Signaler
Mais nos gouvernants et autres parlementaires français applaudissent lorsque les compagnies US achètent des Airbus. Ne tombons pas dans le piège du protectionnisme et du retour en arrière. Piere Henri Gourgeon est plus apte que M. Lellouche pour dét...

le 07/07/2011 à 2:42
Signaler
Sinon eux, leurs équipes car aucun n'a de ressource que lui-même.Rappelons à l'occasion que pour ces deux avions, si l'un est européen, ses moteurs peuvent être étrangers à la France tandis que l'autre qui est américain a des moteurs 50% français. Et...

à écrit le 15/06/2011 à 13:03
Signaler
Vivement la fin du capitalisme d'Etat!

à écrit le 15/06/2011 à 12:12
Signaler
Manifestement, les français savent mieux que les experts les avions qu'il faut à Air France ! Quelle présomption...

à écrit le 15/06/2011 à 11:43
Signaler
Je suis un fana des avions d'Airbus, mais si les dirigeants de Air France décident éventuellement d'acheter un certain nombre d'avions de Boeing d'un certain type, c'est tout simplement parce que ces avions correspondent mieux à la desserte de certai...

le 15/06/2011 à 12:24
Signaler
Voila une logique implacable et qui devrait s'appliquer à de nombreux domaines !!!

à écrit le 15/06/2011 à 11:31
Signaler
AF-KLM est une compagnie privée. Son devoir est d'acheter les avions qui sont les plus adaptés à sa stratégieet de ne plus faire les erreurs du passé. Je crois que KLM et le gouvernement hollandais seront contraire à une telle pression. Il est temps ...

à écrit le 15/06/2011 à 9:57
Signaler
EN REPONSE A KERDRO...Et que croyez vous que font les parlementaires américains lorsqu'il s'agit de défendre l'offre américaine de BOING concernant les ravitailleurs de l'US air force ....face à la proposition concurrente d'EADS ?..

le 15/06/2011 à 12:06
Signaler
Confond pas un appel d'offres public émanant de Washington et celui d'une booîte privée? AF-KL

à écrit le 15/06/2011 à 9:30
Signaler
Si l'on veut qu'Airbus ne vende plus d'avions sur le continent américain ,qui représente une part non négligeable de son activité , c'est le plus sûr moyen d'arriver. Préférence européenne : oui, mais pas à n'importe quelle condition.

à écrit le 15/06/2011 à 9:22
Signaler
Il y a des entreprises françaises qui ?uvrent pour Boeing et des entreprises US qui ?uvrent pour Airbus. Bref, tous les gros porteurs civils produits aujourd'hui sont des produits "mondiaux" et non des "100% made in truc ou chouette". Les emplois co...

le 15/06/2011 à 19:25
Signaler
Enfinquelqu'un qui connaît l'industrie Aéronautique! En plus le message d'un ministre qui pousse une compagnie Française à acheter Airbus est totalement négatif pour Airbus. En effet, que penser d'une société qui a besoin du coup de pouce de l'état ...

à écrit le 15/06/2011 à 9:11
Signaler
De grâce, laissez les professionnels faire leur choix en fonction de critères qui échappent a la plupart d'entre nous; je pense notamment aux responsables et personnels navigants pour lesquels il s'agit de leurs outils de travail

à écrit le 15/06/2011 à 7:38
Signaler
AIR FRANCE doit commander des AIRBUS . Priorité doit être donné aux emplois Français. Au savoir faire Français. Nous sommes en 2011 .

le 15/06/2011 à 9:20
Signaler
Et toi yves, voyages-tu sur AF ou sur des compagnies étrangères...

à écrit le 15/06/2011 à 6:55
Signaler
Nous avons vraiement la droite la plus bete du monde. Les pressions gouvernementales ne peuvent etre efficaces que si elles sont discrètes. Ministres, députés ne sont que des populistes lamentables. Je conseille au DG d'Air France de convoquer un...

à écrit le 14/06/2011 à 21:16
Signaler
Qu'on l'aime ce libéralisme à la Française, cette capacité à laisser nos entreprises s'émanciper de la tutelle de l'Etat, ce courage confiant et déterminé à conquérir le monde. Nous n'avons pas fait tomber la ligne Maginot. Et à force de se retourne...

à écrit le 14/06/2011 à 19:25
Signaler
Posez vous la question de savoir si les dirigeants d Air France seraient stupides au point d acheter des avions LC americains juste pour ennuyer le gouvernement , non les 777 sont tout simplement plus rentables , ce qui etait l objectif premier d AF;...

à écrit le 14/06/2011 à 17:59
Signaler
quand le gouvernement attribue des droits de traffic exhorbitants a Emirates au detriment des compagnies francaises ,l emploi en france ne le preoccupe guère !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.