Des scooters électriques à la sortie du train dès la rentrée

 |   |  285  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Peugeot)
La SNCF s'apprête à lancer en septembre un service de location de scooters électriques. Un projet concocté en partenariat avec Peugeot. Ces scooters seront dans un premier temps accessibles à Paris, à la sortie de la gare Montparnasse. Dans des agences et non des bornes comme les Vélib'.

C'est sur Twitter que la SNCF a décidé ce mercredi d'annoncer l'arrivée d'un service de location de scooters électriques. Une annonce pour l'heure volontairement peu détaillée. "On en dira plus en septembre", nous répond-on à la SNCF. Au moment du lancement.

Loin de faire doublon avec les Velib', ce service "s'adresse surtout aux personnes qui voyagent fréquemment, pour affaires ou loisirs. Le client type se déplace à Paris Montparnasse avec aller-retour dans la journée, sans contrainte de bagage" lit-on dans le bref communiqué publié dans la foulée.

Mais vouloir se déplacer porte à porte a un prix. Les futurs clients désireux de s'affranchir des transports publics ou des taxis devront débourser 18 euros pour une demi-journée de location ou 25 euros la journée.

On le voit, les initiatives pour faciliter les déplacements dans la Capitale se multiplient et si possible, non polluants.

Velib' tient toujours la route

Lancé en en juillet 2007 par JC Decaux, Velib' est toujours en piste et compte 175.000 abonnés. Ses 20.000 vélos en circulation servent à réaliser 120.000 trajets en moyenne par jour. De nouvelles stations devraient prochainement fleurir dans le 13e arrondissement, dans le nord du 17e et sur le trajet des nouveaux tronçons de tramway. Une progression simùplifiée depuis que la Mairie de pAris n'est plus contrainte d'acheter 50 stations d'un coup mais 5.

Quant aux vélos électriques, ils pourraient également être mis en libre service mais "dans un futur indéterminé", explique-t-on à la Mairie de Paris. La priorité est plutôt donnée à l'extension des aménagements cyclables; l'objectif du plan vélo étant d'avoir 700 kilomètres de pistes à Paris à horizon 2014, soit près du double qu'aujourd'hui.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :