La Chine assure que les problèmes de ses TGV sont résolus

Près de quatre mois après la collision mortelle entre deux TGV, le 23 juillet, la Chine remet en service 54 TGV qui avaient été retirés.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Près de quatre mois après la collision mortelle entre deux TGV, le 23 juillet, la Chine va remettre progressivement en service à partir de mercredi les 54 trains à grande vitesse de la ligne Pékin-Shanghai qui avaient été retirés pour inspection. "Au terme d'un processus de modifications et d'essais répétés d'une durée de trois mois, les problèmes relevés sur les trains CRH 380BL ont tous été résolus. La mise en service va reprendre graduellement à partir de mercredi", a déclaré à l'agence Chine nouvelle un responsable du ministère des Chemins de fer, cité par l'AFP. "Si tout se déroule bien, tous les trains qui avaient été rappelés auront repris du service d'ici au 6 décembre", a-t-il ajouté.

Le rappel était intervenu peu après une collision de deux TGV qui avait fait 40 morts, le 23 juillet près de Wenzhou (est), le pire accident ferroviaire en Chine depuis 2008. Pékin n'a pas le droit à l'erreur. L'accident avait porté un coup très dur sur la fiabilité du réseau ferroviaire chinois, mis en avant l'an dernier à l'exposition de Shanghai. Un nouvel accident plomberait les velléités chinoises à l'export pour longtemps.

Début novembre, la presse chinoise a rapporté que le gouvernement prévoyait d'injecter 200 milliards de yuans (23 milliards d'euros) dans des projets ferroviaires paralysés à la suite du grave accident de TGV en juillet. Inauguré en 2007, le réseau TGV chinois est aujourd'hui le plus important de la planète. Il doit passer de 8.358 km fin 2010 à plus de 13.000 km en 2012 et à 16.000 km en 2020.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 28/11/2011 à 6:38
Signaler
TGV est uen marque privé qui n'a rien à voir avec le "tgv" chinois qui est en réalité un transfert de technologie allemande etre journaliste, n'est pas du à tout le monde parler de TGV est une fausse information je en comprends pas pourquoi Alstom ne...

à écrit le 15/11/2011 à 13:06
Signaler
Vous n'avez rien compris! 40 morts ce n'est rien comparé à la population du pays... Le plus grand cynisme est de mise dans ce bas monde! Tout est sous control. Il y a d'autres dossier beaucoup plus emoustillants à traiter. Comme par exemple, conva...

à écrit le 15/11/2011 à 9:27
Signaler
" Pékin n'a pas le droit à l'erreur": je crois que l'erreur est déjà faite, non?! lancement du tgv le plus rapide à la va-vite en se souciant peu des contraintes de sécurité sur le cahier des charges...40 clients morts, c'est quand une grosse boulett...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.