Air France KLM participe à la création de la nouvelle compagnie nationale ivoirienne

 |   |  385  mots
Air Côte d'Ivoire, qui pourrrait être lancée fin mars, début avril, n'aura dans un premier temps qu'une vocation régionale et domestique.  Copyright Reuters
Air Côte d'Ivoire, qui pourrrait être lancée fin mars, début avril, n'aura dans un premier temps qu'une vocation régionale et domestique. Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Face à l'offensive de Lufthansa en Afrique, la compagnie aérienne tricolore souhaite créer avec la présidence ivoirienne une nouvelle compagnie nationale, qui sera basée à Abidjan. Les négociations sont en voie de finalisation.

Tout juste sorti du Boeing B777 qui a atterri mercredi en début de soirée à l'aéroport d'Abidjan, le PDG d'Air France, Alexandre de Juniac, avait rendez-vous au Palais présidentiel pour rencontrer le président de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara. Objectif, faire avancer les négociations sur le projet de créer la nouvelle compagnie nationale ivoirienne, Air Côte d'Ivoire, après la faillite d'Air Ivoire. "Nous sommes en négociations finales", explique-t-on à latribune.fr. "Nous sommes d'accord sur tous les principes", a précisé une autre source.
Le groupe Air France pourrait prendre une participation, avec le fonds Aga Khan pour le développement économique, de 35 %, dont 20 % en propre, de cette nouvelle compagnie. Elle serait dotée dans un premier temps de deux A319 loués, puis d'un troisième en 2013. "Cette participation a vocation à être pérenne", souligne-t-on chez Air France. L'investissement serait de l'ordre de 6 à 7 millions d'euros sur les 38 millions nécessaires au lancement de la compagnie nationale. Cet investissement doit être notamment validé par le comité exécutif d'Air France. De son côté, l'Etat ivoirien, prendrait dans une première phase entre 51 % et 65 % du capital de la compagnie nationale, selon la possibilité de faire entrer dans le capital des partenaires privés ivoiriens. "Il y a un vrai besoin, une vraie demande de transport régional en Afrique de l'ouest", estime-t-on chez Air France.
Air Côte d'Ivoire, qui pourrrait être lancée fin mars, début avril, n'aura dans un premier temps qu'une vocation régionale et domestique. Elle ouvrira des lignes d'abord régionales pour desservir les grandes villes d'Afrique de l'ouest à partir de l'aéroport moderne d'Abidjan Houphouët-Boigny. Les lignes domestiques seront ouvertes à partir de l'automne une fois les infrastructures aéroportuaires remises en état. Air France souhaite renforcer sa présence sur le continent africain, notamment en raison de la croissance de 6 % à 7 % du trafic aérien en Afrique.
La direction générale serait assurée par Air France qui garderait la main également sur la questions financières et les ressources humaines. L'Etat ivoirien nommera quant à lui un président non exécutif. "Nous voulons une équipe multiculturelle au sein de la compagnie", qui devrait passer des accords des accords commerciaux (code-share) avec Air Mali et Air Burkina notamment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2012 à 17:02 :
Haaaa "LA FRANCE" et son grand sens des affaires ! C'est vrai que des pertes par millions seront rentabilisées par ce genre de projet bidon et qui sentent bons les pots ....
Bref il y a des valises dans les soutes !
Réponse de le 25/02/2012 à 13:36 :
pour info la cote d'ivoire a une croissance a plus de 8% (donc vaut mieu etre sur le coup)
a écrit le 23/02/2012 à 16:23 :
SVP, racontez nous la belle histoire d'Air Afrique.
Réponse de le 26/02/2012 à 17:47 :
http://airafrique.eu
a écrit le 23/02/2012 à 14:27 :
Sans langue de bois on devrait dire qu' AIRFRANCE s'assure un hub à Abidjan pour desservir l'Afrique de l'Ouest. Mais ne serait-il pas plus judicieux d'utiliser, plutôt que des A320,des ATR 72 bien plus économiques et de moindre entretien siglés aux nouvelles couleurs d' Air Côte-D'ivoire.
a écrit le 23/02/2012 à 12:33 :
AF va transférer son siège à Abidjan ? Cela finira comme PSA avec GM : la compagnie n'a plus la carrure nécessaire pour jouer dans la cour des grands. Surtout avec un personnel se croyant encore au siècle dernier !
a écrit le 23/02/2012 à 11:50 :
Logique; à chaque faillite, les "parrains" mettent la main à la poche. Cela dure (au maximum) une génération, et on repart pour un tour. Avant Air France cela pouvait être UTA, mais même processus. Quant à vouloir un DRH étranger..., on parie que son "adjoint" sera lui, national (et proche de l'équipe au pouvoir) ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :