Plan de départs volontaires d'Air France : et s'il n'y avait pas assez de candidats ?

 |  | 302 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Mercredi, lors d'un CCE, le cabinet Secafi qui apporte son expertise au comité d'entreprise sur les aspects sociaux du plan de restructuration, a estimé qu'il pourrait manquer 700 personnes au plan de départs volontaires de la compagnie qui doit concerner 2.767 personnes. Le processus débutera le 1er octobre.

Le plan de départs volontaires du personnel au sol d'Air France, qui concernera 2.767 personnes comme l'espère la compagnie, fera t-il le plein ? Selon des sources syndicales, le cabinet Secafi, qui apporte son expertise au comité d'entreprise d'Air France sur les aspects du plan de restructuration Transform 2015, estime que la compagnie ne parviendra pas à obtenir le nombre de départs souhaité. Mercredi, lors d'un CCE (comité central d'entreprise), le cabinet a en effet indiqué que 700 volontaires pourraient manquer à l'appel, en raison de certaines difficultés sur certaines escales de province. La direction a rétorqué que Secafi ne prenait pas en compte tous les paramètres. Elle a aussi rappelé qu'en 2010, le PDV lancé l'année précédente s'était soldé par plus de départs que prévu (plus de 1800 personnes, contre 1500 espérés initialement), malgré le scepticisme ambiant lors du lancement du processus. Pour plusieurs observateurs, c'est justement le succès du précédent plan et l'incertitude quant à un éventuel nouveau PDV (ultérieurement) qui pourraient pénaliser l'actuel plan au départ.

Discussions avec Airbus pour recaser du personnel

Le débat sera vite tranché. Le processus va débuter très rapidement avec une campagne d'information qui va débuter le 1er octobre (avec notamment la mise en place d'un numéro vert). Les déclarations de volontariat au départ commenceront le 6 novembre. Le PDV devant être bouclé en septembre 2013.

La compagnie a longuement insisté sur les mesures d'accompagnement. « Ils ne laisseront pas partir quelqu'un s'il n'a rien derrière », explique un syndicaliste. En régions, des contacts ont été pris avec plusieurs entreprises pour reclasser les personnels de la compagnie aérienne.  Ainsi à Toulouse, Air France discute avec Airbus, selon un syndicaliste. "Des mécaniciens pourraient être intéressés" assure t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2012 à 15:46 :
S'il n'y a pas assez de gens qui veulent partir, alors il faut dire à la DG d'AF de licencier d'autorité.
Réponse de le 21/09/2012 à 10:38 :
BONNE IDEE... A COMMENCER PAR LA DIRECTION GENERALE ET L'ENCADREMENT SUPERIEUR QUI SONT PLETHORES ET QUI ONT MIS CETTE BOITE EN DIFFICULTEES ECONOMIQUES PAR MANQUE DE REALISME ET DE DEPENSES INUTILES... DONNEZ DONC L'EXEMPLE POUR DEBUTER !!!
a écrit le 20/09/2012 à 12:59 :
Maintenant que Lufthansa et IAG ont jeté l'éponge, AF-KLM n'aurait-elle pas une carte à jouer du côté de la TAP portugaise pour se renforcer vers l'amérique du sud et dans une moindre mesure vers l'afrique, et ainsi délocaliser le personnel volontaire (excédentaire) vers cette compagnie devenue filiale ??? un pro du secteur pourrait me donner son avis ??
Réponse de le 20/09/2012 à 14:00 :
Si les 2 autres européens ont "jeté l'éponge", il doit bien y avoir une raison... De plus, les "excédentaires", vous voulez les "relocaliser" où ? à Lisbonne, Maputo, Sao Paulo... ? et qu'est ce que vous faites des actuels employés de TAP sur place ??? PS sans compter que (cf non rapprochement avec Iberia) les lois anti concentration, sur un marché vers lequel Air France a une position forte, risque de se conclure par devoir "libérer des créneaux".
Réponse de le 20/09/2012 à 21:34 :
je pensais sur la base du volontariat pour les "hors techniques" (il y a peut-être des naviguants ou autres qui souhaiteraient vivre au Brésil, ou au portugal (surtout si d'origine portugaise..; y en a surement, non ?.. c'est un peu comme pour les bases provinces) .. et rapatrier en france l'entretien des avions TAP !!! quand aux techniciens portugais, charge à AF-KLM de négocier la reprise avec reduction de personnel au sol , un peu comme cela c'est fait chez Alitalia ?!!
a écrit le 20/09/2012 à 9:19 :
Si on te suit bien tu préconises donc une liquidation (Swissair et Sabena) ou un redressement judiciaire (JAL).
a écrit le 20/09/2012 à 8:51 :
Il y a une solution très simple et efficace et la France peut trouver une excellente companie aerienne dans peut de temps.
Suivre l'exemple de Swiss, Bruxelles Airlines ou plus récemment Japan Airlines.
Chez Japan Airlines le processus a duré 2 ans. C'est simple pourtant.
Réponse de le 20/09/2012 à 13:24 :
Oui et tant pis pour tous les salariés qui n'y sont pas pour grand chose dans la gestion de l'entreprise....je propose donc que l'on commence par essayer sur vous !
Signé un salarié d'AF qui en a marre que tout le monde souhaite la fermeture d'A F
Réponse de le 20/09/2012 à 14:32 :
Laissez AF tranquille.. Ceux qui la critiquent vous n avez qu à prendre les low cost.. Par ailleurs, easy jet suit un modèle de plus en plus traditionnel.. Moi je suis fier de voyager avec Air France car c est la compagnie de mon pays. Je n ai jamais été déçu bien au contraire. Il y a des choses à améliorer mais nous vivons dans un monde d insatisfaits perpétuels ou rien ne va assez vite etc etc. Stop. Ça serait une excellente chose si airbus pouvait reprendre ces salariés volontaires pour le PDV..
Réponse de le 20/09/2012 à 15:50 :
Si Air France était une entreprise on pourrait la laisser tranquille. MAIS, cette entreprise coûte des millards d'EUR au contribuable, donc sa gestion regarde les contribuables. Pour cette raison il ne faut pas la laisser tranquille et il faut exiger une gestion correcte et bénéficiaire.
Réponse de le 20/09/2012 à 17:14 :
Elle vous coute quoi exactement cette boite? Merci d'avoir l'honnetete de repondre. Et merci pour les 20 miliards de francs rembourses a l'etat depuis belle lurette....
Réponse de le 21/09/2012 à 10:34 :
A FAUX... IL Y A ENCORE PARMI LES FRANCAIS, DES GENS QU'AIR FRANCE EST UNE COMPAGNIE NATIONALISEE ????
ILS ONT LA MEMOIRE COURTE...
CAR IL Y A BIEN LONGTEMPS QU'AIR FRANCE EST UNE COMPAGNIE PRIVATISEE QUI NE COUTE DONC PLUS RIEN AUX CONTRIBUABLES....
ARRETER D'ECRIRE N'IMPORTE QUOI ET INFORMER VOUS PLUS SERIEUSEMENT...
LAISSER DONC AIR FRANCE TRANQUILLE PUISQUE C'EST DORENAVANT UNE ENTREPRISE COMME VOUS LE SUGGEREZ D'AILLEURS VOUS MEME...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :