Air France : le marché du voyage d'affaires résiste tant bien que mal

 |   |  442  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Le marché du voyages d'affaires d'Air France est en recul de 3% en valeur. Les PME-PMI continuent à voyager plus fortement que certaines grandes entreprises. Au global le marché du voyage d'affaires français pèse 36 milliards de dollars en 2012 (+0,6%)

« Le marché du voyage d'affaires n'est pas désastreux du tout mais il n'est pas bon pour autant. Le trafic loisir est un peu meilleur». C'est ce qu'a indiqué ce lundi Christian Boireau, le directeur général adjoint commercial d'Air France dans les allées du salon EVP (espace voyage professionnel) organisé par American Express. Son PDG, Alexandre de Juniac, a dans la foulée précisé la tendance, lors d'une intervention. « En volume le voyage d'affaires n'a pas baissé, en valeur il recule de 3% (à fin septembre, qui avait été mauvais ndlr) », a-t-il déclaré.

Guerre des prix

"Nous observons à fin octobre une baisse de chiffre d'affaires sur le segment du voyage d'affaires en raison d'un utilisation accrue des compagnies low-cost et de la baisse des prix consécutive à la bataille tarifaire à laquelle se livrent les compagnies. En revanche en volume, le nombre de transaction est en hausse de 2 à 3% », a déclaré à La Tribune Georges Rudas, le PDG d'Amadeus France, le système de réservation pour les agents de voyages, pour qui le "voyage d'affaires résiste"

Dynamisme des PME-PMI

Air France a observé que le durcissement des politiques de voyages entraînait davantage une baisse du nombre de voyage qu'une réduction du confort des passagers. La classe Premium Economy (classe intermédiaire entre la classe affaires et économique sur les long-courriers) est remplie aux 2/3 par des passagers qui voyageaient auparavant en classe économique et par un tiers venant de classe affaires. 

Air France constate par ailleurs un dynamisme des PME-PMI (- de 250 000 euros de dépenses voyages par an selon la classification d'American Express Voyages d'Affaires) supérieur à celui des Grands Comptes (de 3 millions à 50 millions), en recul d'ailleurs en Europe selon le baromètre American Express. Encore faut-il distinguer les entreprises du luxe ou du secteur énergétique dont les déplacements sont en hausse à celles des secteurs bancaire ou automobile qui sont en recul.

36 milliards de dollars de dépenses de voyages en 2012 en France

Ces constats confirment l'analyse du baromètre du voyage d'affaires dévoilé au salon EVP. « Les dépenses de voyage d'affaires en France ont atteint 36 milliards de dollars, en hausse de 0,6% », a indiqué Eric Audouin, PDG d'American Express Voyages d'Affaires en France. Pour 2013, une légère croissance est également attendue avec des perspectives de hausse de prix modérée.

Selon le baromètre, les principaux leviers d'optimisation dont disposent les entreprises pour baisser leurs dépenses de voyages se situent dans les réservations anticipées (qui permettent de générer en moyenne une économie de l'ordre de 25%), la recherche du meilleur tarif et la réservation en ligne.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :