Islande : le trafic aérien menacé d'interruption totale sur le nord de l'Europe et l'Atlantique

 |   |  346  mots
En 2010, l'éruption d'un autre volcan islandais, l'Eyjafjallajökull, avait provoqué la plus grande fermeture d'espace aérien décrétée en Europe en temps de paix. Plus de 100.000 vols avaient été annulés sur un mois et plus de huit millions de passagers bloqués dans les aéroports.
En 2010, l'éruption d'un autre volcan islandais, l'Eyjafjallajökull, avait provoqué la plus grande fermeture d'espace aérien décrétée en Europe en temps de paix. Plus de 100.000 vols avaient été annulés sur un mois et plus de huit millions de passagers bloqués dans les aéroports. (Crédits : reuters.com)
Deux importants séismes ont secoué l'île, indiquant que le volcan Bardarbunga est proche de l'éruption. Si tel est le cas, le trafic risque d'être interrompu au nord de l'Europe et au dessus de l'Atlantique.

La situation ne s'améliore pas en Islande. Deux puissants séismes dimanche ont en effet secoué le plus important volcan de l'île, le Bardarbunga, dont le niveau d'alerte est passé au rouge, signe d'un risque d'éruption imminente, a annoncé le Service météorologique islandais (IMO).

Menace sur le trafic aérien

D'après des scientifiques, une éventuelle explosion du Bardarbunga serait assez puissante pour interrompre ou perturber le trafic aérien au-dessus du nord de l'Europe et de l'Atlantique nord, et les retombées causeraient des dégâts importants en Islande.

Les deux secousses telluriques ont été répertoriées sur le site web du IMO comme étant de magnitude 5,3 et 5,1. Ce sont les plus puissantes enregistrées dans la région depuis le début, la semaine dernière, du cycle sismique en cours.

Samedi après-midi, l'IMO avait élevé au plus haut le niveau d'alerte pour le volcan Bardarbunga, et fait fermer l'espace aérien dans cette zone, les aéroports islandais restant néanmoins ouverts.

>> Lire Islande: le trafic aérien interdit après une éruption du plus important volcan du pays

Un responsable du service météorologique, Gunnar Gudmundsson a déclaré sur la chaine publique Ruv qu'il était difficile de dire si les séismes augmenteraient le risque d'éruption du volcan.

Plus de 100.000 vols annulés en 2010

Plus tôt dans la semaine, les autorités avaient évacué touristes et randonneurs de la zone autour du volcan, situé sous le plus grand glacier d'Islande, le Vatnajökull. Le Bardarbunga, dont l'altitude dépasse 2.000 mètres, était entré en activité le samedi 16 août. Lundi, les sismologues ont enregistré une secousse tellurique de magnitude 4,5 dans le secteur, le niveau d'alerte passant à orange.

En 2010, l'éruption d'un autre volcan islandais, l'Eyjafjallajökull, avait provoqué la plus grande fermeture d'espace aérien décrétée en Europe en temps de paix. Plus de 100.000 vols avaient été annulés sur un mois et plus de huit millions de passagers bloqués dans les aéroports.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2014 à 15:07 :
Quel est le lien entre le volcan islandais et l'A320 de Citilink et l'ATR 72 de Wings du Group Lion Air tous deux companies indonésiennes et parqués sur un aéroport de l'archipel ? On peut d'ailleurs reconnaître le drapeau rouge et blanc ...
a écrit le 24/08/2014 à 18:41 :
Mauvais pour la croissance, ça...
a écrit le 24/08/2014 à 17:10 :
La photo illustrant l'article ne vient pas d'Islande, mais d'Indonesie...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :