La CGT appelle à la grève mardi à la SNCF et à la RATP

Ecotaxe, transport interrégional par autocar, réforme du rail... Le syndicat organise une journée de mobilisation nationale pour "la défense du service public dans les transports et l'énergie".
Des préavis de grève ont été aussi déposés dans les aéroports parisiens et dans les transports urbains en province.
Des préavis de grève ont été aussi déposés dans les aéroports parisiens et dans les transports urbains en province. (Crédits : reuters.com)

La CGT appelle à la mobilisation nationale pour la défense du service public dans les transports et l'énergie. Un préavis de grève national a ainsi été déposé par le syndicat à la SNCF et à la RATP, courant du lundi 3 novembre au soir jusqu'au mercredi 5 au matin.

Dans un communiqué commun, les fédérations des transports et de l'énergie écrivent:

"Placer le service public et l'intérêt général au cœur de notre projet constitue notre boussole."

Mais "force est de constater que le projet de loi sur la transition énergétique et les décisions prises sont à l'opposé de la réponse aux enjeux posés", estiment-elles.

La réforme du rail dénoncée par le syndicat

La CGT s'inquiète notamment de "l'abandon définitif de l'écotaxe", qui "va avoir de lourdes conséquences sur le financement des infrastructures, déjà mis à mal depuis le désengagement de l'État (...) et conduire à de nouvelles privatisations et concessions de routes nationales, devenant... payantes!". Dans le viseur du syndicat, également, le projet gouvernemental de libéralisation du transport interrégional par autocar, suspectée d'entraîner une mise "en concurrence avec les trains, au risque de supprimer certaines dessertes".

La CGT des transports entend également dénoncer la réforme du rail, votée cet été malgré deux semaines de grève des cheminots, qui "fragilise encore plus l'entreprise nationale SNCF".

Trop tôt pour connaître l'impact sur le trafic

Les agents peuvent se déclarer grévistes jusque 48 heures à l'avance. La SNCF a indiqué que "l'éventuel impact sur le trafic" devrait être connu dimanche.

Des préavis de grève ont été aussi déposés dans les aéroports parisiens et dans les transports urbains en province, a précisé à l'AFP l'Union interfédérale des transports, qui chapeaute les fédérations CGT des transports.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 04/11/2014 à 7:07
Signaler
Ha eux aussi ils veulent la rénovation de leurs logements.

à écrit le 01/11/2014 à 7:36
Signaler
Je suis cheminot, encarté Cfdt, n'ai pas fait grève au printemps (qui a coûté 130 millions à la SNCF) et ne fera pas grève mardi! La cgt et Sud se livrent une course a la radicalisation qui ne mènera à rien. L'exemple à ne pas suivre c'est la SNCM, l...

à écrit le 31/10/2014 à 22:09
Signaler
Par contre le secteur de l'énergie, il faut le défendre car c'est vital pour chaque citoyen! Pour la SNCF, on a encore des voitures, taxis, bus...etc

à écrit le 31/10/2014 à 22:07
Signaler
LA CGT fait semblant de se bouger et de s'agiter pour exister!!!! Elle ne défend plus les salariés depuis le début des années 2000. Elle triche tout le temps avec eux et est de connivence avec les gouvernements (accords secrets, ententes sur des su...

à écrit le 31/10/2014 à 21:42
Signaler
Magique d invoquer la défense du service public !! Ils veulent juste conserver leurs monopoles et acquis, la preuve ils sont contre l'autocar...

le 31/10/2014 à 22:28
Signaler
voilà qui est clair et justifié

à écrit le 31/10/2014 à 19:52
Signaler
Valls qui prend pour exemple Clémenceau ferait bien de faire comme lui en son temps en matant les syndicats. On est pas en guerre totale mais en guerre économique ... Qui aura le courage de dire STOP à ses syndicats rétrogrades et ultra conservateur...

à écrit le 31/10/2014 à 18:41
Signaler
Selon un document annexé au projet de loi de finances actuellement en débat au Parlement , les crédits alloués par l'Etat aux régimes spéciaux – dont celui de la SNCF et de la RATP - devrait diminuer en 2015. Il s'élèverait ainsi à 6,414 milliards d'...

à écrit le 31/10/2014 à 16:48
Signaler
Quelle crédibilité ? Le moment venu ils voteront Hollande pour garder leurs privileges Les usagers rien à F......

le 31/10/2014 à 17:38
Signaler
Ce seront les usagers qui paieront toujours les frais. Encore une semaine de galère en vue ?

à écrit le 31/10/2014 à 15:25
Signaler
la CGT et leurs frais de rénovation d'un appart à combien de dizaines de milliers d'euros? qu'ils aillent se faire voir!

à écrit le 31/10/2014 à 15:04
Signaler
Il faut une mobilisation massive et immédiate contre ces grèves suicidaires! 500 millions, et bien plus, chez Air-France! Combien à la SNCF et RATP? Il faut retirer à ces fléaux leur pouvoir de nuisance!

à écrit le 31/10/2014 à 14:57
Signaler
ras le bol des usagers qui n'ont pas le choix ! avec la libéralisation du rail dans qq années on risque de retrouver la pagaille de 1995 avec le come back de Juppé qui s'annonce !!!! 1995 fut terrible pour les travailleurs d'ile de france ! qui s'e...

à écrit le 31/10/2014 à 14:52
Signaler
Que les syndicalistes de la CGT continuent de scier la branche sur laquelle ils sont assis. Les français se débrouilleront avec leur voiture et le covoiturage.

à écrit le 31/10/2014 à 14:50
Signaler
On comprend maintenant pourquoi ce "partie politique" a appeler a voter HOLLANDE ! rénover leurs appartements peut couter tres chere surtout pour les ouvriers et en periode de crise !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.