La SNCF espère doubler ses revenus tirés de l'immobilier

Grâce à la réforme ferroviaire en cours, le groupe disposera d'une branche dédiée à cette activité, qui serait "la pépite cachée de la SNCF" selon sa future dirigeante Sophie Boissard.
L'objectif serait de poursuivre les cessions de terrains, mais également de développer le rôle de gestionnaire d'actifs.
L'objectif serait de poursuivre les cessions de terrains, mais également de développer le rôle de gestionnaire d'actifs. (Crédits : Décideurs en région)

Bureaux, entrepôts, ateliers, logements... la compagnie ferroviaire veut s'engouffrer dans l'immobilier. "Nous nous fixons comme objectif de bâtir et rénover 3.000 logements par an dans les quatre ans qui viennent", affirme au quotidien Les Echos Sophie Boissard, actuelle directrice générale déléguée du groupe, qui va prendre la direction de la future banche SNCF Immobilier.

Un projet qui pourrait rapporter gros puisqu'il pourrait permettre à terme de doubler les revenus que la SNCF tire de l'immobilier, actuellement 450 millions d'euros par an.

Développer la gestion d'actifs

Pour Sophie Boissard, cette activité est naturelle. "Les chemins de fer suisses, par exemple, gèrent un des plus gros portefeuilles immobiliers de leur pays", explique-t-elle. Et de poursuivre :

"Le futur groupe ferroviaire public dispose de 12 millions de mètres carrés en France, dans des bâtiments industriels et tertiaires, dont nous sommes propriétaires à 80%. Nous payons pour cela environ 1 milliard d'euros de charges par an".

L'objectif serait de poursuivre les cessions de terrains, mais également de développer son rôle de gestionnaire d'actifs. La réforme ferroviaire devrait par ailleurs simplifier ce projet puisque le groupe n'offrira plus qu'un seul interlocuteur pour chaque terrain à valoriser, au lieu de trois ou quatre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 07/11/2014 à 11:14
Signaler
propriété des syndicats aux frais du contribuable plus de retraites que d actifs qui voyagent gratuit a vie ainsi que-leurs famille

à écrit le 07/11/2014 à 10:57
Signaler
Un bel exemple que l'ancienne gare Saint-Sauveur de Lille, aujourd'hui encore en friche et pourtant potentiel exceptionnel en plein de cœur de l'agglomération...

à écrit le 07/11/2014 à 10:54
Signaler
Qu'il est rassurant de constater que la SNCF gagne sa vie avec de l'immobilier, que les banques vendent des assurances, que la poste vend du mobile.. a quand la baguette de pain chez le plombier ? Ca déconne plein tube, mais tout va bien :-)

à écrit le 07/11/2014 à 10:46
Signaler
Pourquoi la SNCF ne veut-elle pas se concenter sur son métier de base ? Pourquoi ne pas vendre l'immobilier le plus rapidement possible pour investir dans la rénovation du réseau ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.