Air France : le SPNL signe l'accord sur Transavia France

Le Syndicat national des pilotes de ligne a annoncé mercredi avoir signé l'accord de détachement des pilotes d'Air France au sein de la compagnie low cost Transavia France.

1 mn

Le syndicat de pilotes solde ainsi le conflit avec la direction qui l'avait poussé à déclencher une grève historique pendant toute la seconde quinzaine de septembre.
Le syndicat de pilotes solde ainsi le conflit avec la direction qui l'avait poussé à déclencher une grève historique pendant toute la seconde quinzaine de septembre. (Crédits : reuters.com)

C'est acté. Mercredi 10 décembre, le président du SNPL Air France Philippe Evain "a signé l'accord de détachement des pilotes AF (Air France, ndlr) au sein de Transavia France", indique dans un communiqué le syndicat, "après avoir obtenu du président de la holding AF KLM, Alexandre de Juniac, l'engagement écrit sur le retrait du projet Transavia Europe".

Travail sur la base du volontariat

L'accord définit les conditions dans lesquelles des pilotes d'Air France iront travailler sur la base du volontariat pour Transavia France. Il doit aussi permettre à Transavia d'augmenter sa flotte pour la porter jusqu'à 40 appareils, contre 14 prévus par l'accord de 2007 qui a créé Transavia France. Le syndicat dit ainsi respecter la volonté exprimée par une majorité de pilotes lors d'un référendum dont le résultat a été communiqué le 3 décembre.

Avec cette signature, le SPNL solde le conflit avec la direction qui l'avait poussé à déclencher une grève historique pendant toute la seconde quinzaine de septembre. Le SNPL, majoritaire chez les pilotes, avait conditionné le 4 décembre son accord à cet engagement écrit à l'abandon de ce projet qui était le principal motif à la grève de septembre.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 11/12/2014 à 10:16
Signaler
Quel gâchis! Je suppose que le paiement des jours de grève fait partie aussi de la transaction! Et les centaines de millions perdus?????? N'était-il pas possible de négocier et de s'entendre sans faire grève? Histoire de ne pas achever un groupe q...

le 11/12/2014 à 14:35
Signaler
Les jours de grève ne sont pas payés. Concernant les négociations il faut demander à Monsieur de Juniac : le SNPL a commencé à parler de grève au mois de juin et un sondage du même SNPL au mois de juillet auprès de ses adhérents a montré que plus de...

à écrit le 11/12/2014 à 9:00
Signaler
tout arrive.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.