Vol MH370 : la Chine et la Malaisie promettent de poursuivre les recherches

 |   |  412  mots
Le vice-Premier ministre australien Warren Truss a estimé le 2 mars que les recherches ne pouvaient durer indéfiniment.
Le vice-Premier ministre australien Warren Truss a estimé le 2 mars que les recherches ne pouvaient durer indéfiniment. (Crédits : reuters.com)
L'avion qui a disparu il y a un an des écrans radars, après avoir décollé de Kuala Lumpur pour Pékin, n'a jamais été retrouvé. Un rapport publié dimanche par les enquêteurs internationaux affirme que rien de suspect n'a été découvert concernant les pilotes ou les membres de l'équipage.

Jusqu'à présent, le mystère n'a pas pu être levé. Un rapport d'étape de 584 pages rédigé par les enquêteurs internationaux et publié dimanche 8 mars, un an jour pour jour après la disparition du vol MH370, ne parvient notamment à aucune conclusion sur les causes qui auraient pu l'engendrer. Il souligne n'avoir rien découvert de suspect du point de vue financier, médical ou privé concernant les pilotes et les membres d'équipage.

Cependant, les recherches pour retrouver l'épave du Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines se poursuivront, ont assuré dimanche les autorités malaisiennes et chinoises.

 La Chine promet de soutenir les familles des disparus

"La Malaisie reste (...) convaincue que le vol MH370 sera retrouvé" a d'ailleurs affirmé dans un communiqué le Premier ministre malaisien Najib Razak, après avoir souligné que les recherches menées jusqu'à présent sont "de loin les plus complexes et les plus difficiles techniquement de l'histoire de l'aviation".

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a pour sa part aussi promis:

"Nous allons fournir toute l'assistance et les services nécessaires à chacune des familles (des personnes disparues, NDLR). Nous allons vous aider à faire valoir vos droits et vos intérêts légitimes".

La batterie alimentant la balise des boîtes noires ne fonctionnait plus

L'avion, qui avait décollé de Kuala Lumpur pour Pékin, a disparu le 8 mars 2014 des écrans radar après avoir inexplicablement dévié de plusieurs milliers de milles nautiques de sa trajectoire.  Les enquêteurs pensent que le Boeing a volé pendant des milliers de milles avant de s'écraser dans l'océan au large de l'Australie.

Selon le rapport, le transpondeur de l'appareil, coupé juste avant que le Boeing ne change de trajectoire, fonctionnait correctement. Mais la batterie alimentant la balise des boîtes noires, censée envoyer des signaux en cas d'accident en mer, ne fonctionnait plus depuis décembre 2012 et n'avait pas été remplacée.

L'Australie veut mettre fin aux recherches

Aucune trace de l'appareil ni des 239 personnes, pour la plupart de nationalité chinoise, qui se trouvaient à bord n'a encore été retrouvée malgré des mois de recherches, notamment dans une zone de 60.000 km2 à l'ouest de la ville australienne de Perth.

Le vice-Premier ministre australien Warren Truss a estimé le 2 mars que les recherches ne pouvaient durer indéfiniment. Canberra a d'ores et déjà entamé des discussions avec les autorités malaisiennes et chinoises pour y mettre fin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2015 à 13:18 :
C'est une histoire louche
Il parait,d'après un reportage sur une chaine de télévision Française sérieuse..
Plusieurs hypothèses ont été avancées dont un coup tordu des américains,maitre en la matière.
Et c'est une journaliste britannique qui l'avançait sur D8..
Pourquoi pas?
Pourquoi,on n'a jamais trouvé des débris de l'avion?
Bizarre,Bizarre.
A approfondir cette théorie..
a écrit le 08/03/2015 à 18:49 :
L'histoire du MH370 est une énigme. C'est un peu comme l'électron autour du noyau, il est partout et nulle part à la fois, et seul un modèle probabiliste peut permettre d'y voir clair.
Aussi, j'ai créé un petit modèle probabiliste qui analyse les 5 scénarios suivants à partir d'un certain nombre d'hypothèses et donc de probabilités et les résultats sont plus qu'intéressants !
Les 5 scénarios sont les suivants :
S1- Avion crashé vers l'Australie suite à un incendie provoqué par la cargaison de piles au lithium,
S2- Avion crashé vers l'Australie suite à un suicide du pilote,
S3- Avion détourné vers Diego Garcia avec le concours des US,
S4- Avion détourné et crashé vers Diego Garcia, contre la volonté US,
S5- Avion détourné et intercepté à Diego Garcia par US.

Les probabilités respectives données par le modèle sont :
S1 : 0,000014%.
S2 : 0,13%.
S3 : 8,5%.
S4 : 3,1%.
S5 : 0,7%.

Si l'on compare les probabilités d'avoir l'avion vers l'Australie ou vers Diego Garcia, le rapport est de 92:1 en faveur de Diego Garcia !
Bien sûr, l'intérêt du modèle est de voir instantanément la sensibilité des résultats dès qu'on change la probabilité d'une hypothèse...
Réponse de le 09/03/2015 à 11:09 :
Il faudrait aussi un S6............ tant qu'on n'a pas retrouvé de débris.L'avion aurait pu atterrir dans un ilot aux Maldives pour une utilisation future..............
Réponse de le 15/03/2015 à 22:21 :
C'est à peu près la même chose que S3...
a écrit le 08/03/2015 à 18:32 :
Merci de nous prévenir quand le milliard d'euros sera atteint en engraissage de tous ceux qui font leurs choux gras sur ces recherches vouées à l'échec.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :