MH370 : première compensation de 37 000 euros pour les familles

 |   |  290  mots
Les familles de six Malaisiens et d'un Chinois ont reçu pour le moment un versement initial de 50.000 dollars. (Photo : Reuters)
Les familles de six Malaisiens et d'un Chinois ont reçu pour le moment un versement initial de 50.000 dollars. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters/Damir Sagolj)
Trois mois après la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines, l'assureur de la compagnie aérienne a commencé à indemniser les familles des 239 passagers disparus.

L'assureur de Malaysia Airlines a commencé à indemniser les familles de victimes du vol MH370 en leur versant une première compensation de 50.000 dollars (37.000 euros), trois mois après la disparition du Boeing de la compagnie aérienne, a indiqué jeudi un responsable local.

Les familles de six Malaisiens et d'un Chinois ont reçu pour le moment ce versement initial, auquel toutes les familles des 239 passagers et membres d'équipage du Boeing 777 peuvent prétendre, a précisé le vice-ministre des Affaires étrangères, Hamzah Zainudin.

Des pourparlers sont en cours avec 40 autres familles de Chinois, afin de s'assurer qu'ils sont bien les ayants-droit, a ajouté celui qui dirige le comité de soutien des parents proches des passagers.

Un paiement intégral soumis à condition 

Le versement total des indemnités aux familles de victimes  - qui peuvent réclamer jusqu'à trois fois le montant initial (soit 111.000 euros) - aura lieu ultérieurement, précise Hamazah Zainudin. D'après les calculs effectués par La Tribune, un tel versement représenterait 26.529.000 euros si l'on prend en compte un versement intégral maximal de 111.000 euros par passager (239).

"Pour parler du paiement intégral, nous devons attendre jusqu'à ce que nous annoncions que l'affaire de la tragédie du MH370 est terminée (...), si l'appareil est retrouvé, ou que l'appareil est perdu", souligne néanmoins le vice-ministre des Affaires étrangères 

Surtout, des familles pourraient refuser le versement d'une telle indemnisation, estimant que les recherches ne sont pas terminées. Le Français Guislain Wattrelos, dont l'épouse et deux des enfants étaient à bord du vol MH370, s'est ainsi dit mardi sur Europe 1 convaincu que le Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu le 8 mars, "a été détourné" et qu'"on cache quelque chose"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :