Ce que dit Willie Walsh, le patron de IAG, sur Air France

Le Pdg du groupe aérien le plus rentable d'Europe estime, dans une interview accordée à Airlines Business, que la croyance des salariés d'Air France dans le fait que l'Etat sera toujours là en cas de coup dur ne les pousse pas à s'adapter.
Fabrice Gliszczynski

2 mn

Arrivé à la tête de British Airways en 2005 après avoir sauvé Aer Lingus, Willie Walsh a fait de la compagnie britannique puis de la compagnie espagnole Iberia, quand celle-ci a été rachetée en 2011, des modèles de rentabilité en Europe.
Arrivé à la tête de British Airways en 2005 après avoir sauvé Aer Lingus, Willie Walsh a fait de la compagnie britannique puis de la compagnie espagnole Iberia, quand celle-ci a été rachetée en 2011, des modèles de rentabilité en Europe. (Crédits : Reuters)

Alors qu'Air France est une nouvelle fois confrontée à des tensions sociales avec des pilotes qui menacent de faire grève, Willie Walsh, l'emblématique patron de IAG (maison-mère de British Airways, Iberia, Vueling, Bmi et Aer Lingus), le groupe aérien le plus rentable d'Europe, a donné son sentiment sur la compagnie française et ses salariés.

Dans une interview accordée à Airlines Business, il estime que la croyance des salariés d'Air France dans le fait que l'Etat sera toujours là pour les soutenir en cas de coup dur est un frein au changement.

"C'est de la folie"

"Je pense qu'il y a une forte croyance, au sein d'Air France, que le gouvernement français sera toujours là pour intervenir, qu'importe ce qu'il se passe, et donc qu'ils [les employés, Ndlr] n'ont pas besoin de changer (...) je pense que c'est de la folie parce qu'Air France est de plus en plus petit et de moins en moins pertinent dans un secteur où la taille est importante."

Willie Walsh estime que "les personnels sont des gens rationnels" et que c'est seulement quand ils ne pensent pas que leur job est confronté à une menace réelle qu'ils se comportent de manière irrationnelle.

Un "cost killer"

Arrivé à la tête de British Airways en 2005 après avoir sauvé Aer Lingus, Willie Walsh a transformé en modèles de rentabilité en Europe d'abord la compagnie britannique puis la compagnie espagnole Iberia quand celle-ci a été rachetée en 2011. Lors des gros conflits sociaux avec les hôtesses et stewards de British Airways en 2010, puis avec les pilotes d'Iberia en 2012, ce « cost killer » n'a rien lâché aux syndicats malgré les nombreux jours de grève. Aujourd'hui, le groupe est le plus rentable d'Europe. Les bénéfices générés lui permettent de financer sa croissance et d'envisager de nouvelles acquisitions.

> Lire : British Airways, l'exemple d'Air France pour son plan B

Fabrice Gliszczynski

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 14/06/2016 à 12:13
Signaler
@ROCKMER Bonjour ROCKMER, je te remercie pour ta réponse. Cependant tu dois bien comprendre que les avis divergent que l'on soit a Amsterdam ou a Paris. Je peux comprendre certaines revendications, cependant les cas que tu cites (e.g. Max d'heures d...

à écrit le 03/06/2016 à 14:13
Signaler
Willie Walsh se trompe : les pilotes d'Air France ne croient pas dans un état salvateur. Bien au contraire, nous considérons que c'est à cause de la présence de l'état au capital que de vraies décisions ne peuvent être prises. L'état infléchie les c...

le 03/06/2016 à 15:56
Signaler
Bonjour Christophe, je me permets de te répondre car ton message sous entend que tu es un PNT AF. Je ne suis pas d'accord avec toi. Ce sont les pilotes AF le probleme ou plutot leurs syndicats. Vous vous plaignez d'aise. Chez les pilotes KLM personne...

le 03/06/2016 à 20:56
Signaler
Mon cher Luc Un problème ne se résout que si les données de départ sont exactes. Le Ratio KLM/AF a dramatiquement basculé vers KLM privant de ce fait AF de la croissance qu elle aurait été en droit d attendre après la fusion (différenciel le de cha...

le 03/06/2016 à 23:26
Signaler
Mon cher Luc Un problème ne se résout que si les données de départ sont exactes. Le Ratio KLM/AF a dramatiquement basculé vers KLM privant de ce fait AF de la croissance qu elle aurait été en droit d attendre après la fusion (différenciel le de cha...

à écrit le 03/06/2016 à 9:29
Signaler
@eluPS : on aimerait bien savoir qui vous êtes pour vouloir nous taxer encore ? La réponse, les français vont vous la donner sans équivoque. 4000 € de plus pour un studio... Et 40 000 € pour un appart. A Paris ? Mais vous êtes fou ou quoi ? Le proch...

à écrit le 03/06/2016 à 6:02
Signaler
Ce qui est en train d'enterrer Air France, ce sont ses cadres, incompetents et la tete hors sol, attention, j'ai dis la tete, pas le portefeuille. La concurence mangera AF, c'est miracle si cette compagnie existe encore. Personnellement j'evite. Tr...

à écrit le 02/06/2016 à 16:25
Signaler
Moral économique : en chute libre, au plus bas depuis 18 mois. http://www.francetransactions.com/actualites/Moral-economique-en-chute-libre-au-plus-bas-depuis-18-mois.html En constatant le blues de mes compatriotes et en voyant les gréves à rép...

à écrit le 02/06/2016 à 13:10
Signaler
Qui fera une comparaison des charges sociales de ces entreprises? On verrait sans doute qu'Air France est désavantagée. Il faudrait financer ces charges autrement.(Par une taxe sur l'énergie en particulier).

le 02/06/2016 à 14:48
Signaler
Mieux une taxe sur les biens immobiliers (4% de la valeur par an) => cela permettra en plus de faire crever la bulle

le 02/06/2016 à 16:09
Signaler
Air Caraibes est aussi une compagnie française qui paie ses charges en France. Elle génère pourtant des millions de bénéfice. Ah....mais c'est pilotes volent 20% de plus que ceux d'AF.

le 02/06/2016 à 17:05
Signaler
Les etudes de salaires des staff de compagnies aeriennes indiquent que ceux d'AF sont 30 a 40% superieurs a la moyenne des majors (HORS charges sociales, je precise ...) Les (vrais) problemes d'AF sont ailleurs, vous le savez bien...

le 03/06/2016 à 1:52
Signaler
ABSOLUMENT D ACCORD 75% de taxes sur l'essence à multiplier par quatre. Et aussi 300% de taxes sur fuel et gaz et élect

le 03/06/2016 à 1:59
Signaler
4% DE TAXE su tout bien immobilier : ex de base, studio à 100000 eur, cela ne fait que 4000 eur, c'est tout de meme modéré. Le Ministre du Budget, la propose d'ailleurs, pour le deuxième quinquennat : justice fiscale et justice sociale à l'endroit de...

le 03/06/2016 à 2:00
Signaler
Une taxe ? encore une ! Décidément, plutôt que de comprendre qu'il faut s'adapter à une concurrence internationale, et donc évoluer (ce que dit Willie Walsh), il y en a qui ne pensent qu'à taxer. Les charges sociales des entrerpises françaises ont ...

à écrit le 02/06/2016 à 12:54
Signaler
Compagnie la plus rentable avec du personnel cabine payé 1500 euros par mois venant des pays de l'est. Vraiment un modèle à suivre

à écrit le 02/06/2016 à 11:59
Signaler
Il a raison, le vrai problème de air France, edf, aeva et d'autres c'est le fait que l'état soit actionnaire. Le jour ou l'état ne sera plus actionnaire ou très peu, ces entreprises recommenceront à gagner de l'argent et le contribuable cessera de se...

le 02/06/2016 à 12:22
Signaler
@Emmanuel_R : on sent là l'analyse d'un expert, mais heureusement quand même que tu n'es pas à la tête d'une entreprise, qu'elle s'appelle France ou autre chose :-)

le 02/06/2016 à 13:30
Signaler
C'est tellement plus sain de laisser le Capital aux acteurs privés (fonds de pension, banques, milliardaires, boursicoteurs)... les acteurs privés sont guidés par l'esprit du service public et animés par la volonté d'agir dans le long terme... c'est ...

le 02/06/2016 à 17:13
Signaler
@Réponse de xav Vous avez la preuve partout dans le monde que les sociétés aériennes à capitaux privés sont vertueuses et bénéficiaires, mais non, ça ne vous effleure même pas le ciboulot et continuez de prendre pour argent comptant les malheureux c...

à écrit le 02/06/2016 à 11:45
Signaler
Analyse oh combien pertinente, pourtant chacun sait que l'Etat n'a plus les moyens d'intervenir mais les personnels se raccrochent à cette antienne et se souviennent qu'à la fin des années 90 , le point de rupture était déjà intervenu et ça s'était r...

le 02/06/2016 à 14:15
Signaler
Quand il s'agit de placer les" copains " , l'Etat intervient sans aucun problème : Le futur PDG , un proche de François Hollande issu de la promotion Voltaire. Mr DeJuniac, ancien membre du cabinet de Christine Lagarde Le nouveau DRH d'Air France...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.