Concentration dans le ciel français : XL Airways et La Compagnie se rapprochent

 |   |  378  mots
(Crédits : Reuters)
Le nouvel ensemble pèsera 400 millions d'euros de chiffre d'affaires et comptera 800 personnes.

C'est fait. Comme La Tribune l'avait dévoilé fin octobre, XL Airways et La Compagnie se rapprochent. Juridiquement, XL Airways rachète La Compagnie en payant les actionnaires de cette dernière en actions XL Airways. Les actionnaires de La Compagnie, dont l'identité de la quasi-totalité a toujours été tenue secrète à l'exception de celle de Charles Beigbeder (selon nos informations, Motier, la holding de la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette, est le plus gros actionnaire...), deviennent donc propriétaires des deux transporteurs.

Sans actionnaire depuis près de deux ans, XL devait trouver de nouveaux actionnaires. Toujours pas rentable deux ans après son lancement en 2014 La Compagnie va pouvoir compter sur la trésorerie de XL Airways, relativement confortable comme pour toutes les compagnies long-courrier, laquelle provient notamment des billets émis mais pas encore utilisés. Les actionnaires de la Compagnie ont, selon nos informations, remis une nouvelle fois au pot.

400 millions d'euros de chiffre d'affaires

Le nouvel ensemble (qui comprend également les deux voyagiste de XL, Héliades et Crystal) pèsera 400 millions d'euros de chiffre d'affaires, et exploitera une flotte de 5 avions long-courriers exploités (3 A330 et bientôt 4 et 2 B757) et rassemblera 800 salariés. Il sera dirigé par le PDG de XL Airways, Laurent Magnin, lequel "conservera ses fonctions de PDG du groupe XL et occupera également les fonctions de dirigeant opérationnel des deux compagnies", selon un communiqué de XL Airways. Frantz Yvelin, le président fondateur de La Compagnie a souhaité quitter le groupe.

 Ce rapprochement entre deux compagnies long-courriers à bas coûts, l'une compagnie à vocation touristique (XL) proposant une offre 100% classe économique, l'autre 100% classe affaires laisse perplexe. Elle permet néanmoins aux deux compagnies d'offrir une offre intéressante entre Paris et New York et de dégager des synergies en termes d'achat en commun (carburant, assurances...) qui, à l'échelle d'une entreprise comme La Compagnie, ne sont pas négligeables, selon un proche du dossier.

Une autre étape en vue?

Pour certains observateurs, ce rapprochement  semble constituer une étape avant un rapprochement encore plus large. Si la compagnie réunionnaise Air Austral était en effet intéressée par XL Airways et s'est fait doubler par La Compagnie, reste à savoir si un ensemble XL-La Compagnie l'intéresse toujours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2016 à 10:30 :
Ce projet me laisse perplexe tant ces compagnies sont différentes. Le départ de Frantz Yvelin n'est pas une bonne chose car c'est un visionnaire hors pair.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :